Nestlé Waters chahuté sur Arte

SYLVIE LEBOULENGER |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

VIDÉO Le géant suisse réagit au documentaire "Nestlé et le business de l'eau en bouteille", diffusé sur Arte le mardi 11 septembre. Ce documentaire pose notamment la question de l'appartenance de l'eau. Il est nourri de nombreuses interviews mais les auteurs n'ont pu receuillir d'interview des dirigeants de Nestlé.

Documentaire visionnable jusqu'au 18 septembre 2012

A une date qui ne s'invente pas, le mardi 11 septembre, la chaine franco-allemande a diffusé le documentaire "Nestlé et le business de l'eau en bouteille", réalisé par Urs Schnell et Res Gehriger. Celui-ci aborde une question essentielle : à qui appartient l’eau des nappes phréatiques ? Les auteurs sont partis au Pakistan, aux Etats-Unis, au Nigéria pour tenter de répondre à cette question. Ils ont également interrogé des dirigeants d’organisations humanitaires chargés d’apporter de l’eau potable aux populations qui en manquent. Mais pas les dirigeants de Nestlé qui, selon les enquêteurs, ont refusé toute interview.

Explications sur le refus d'interview

Dès lundi, le géant suisse a réagi dans un communiqué, dénonçant un documentaire à charge. Il a aussi proposé à répondre en ligne à toutes les questions des téléspectateurs et consommateurs. « Nous ne nous sommes pas engagés dans une démarche de dialogue avec les producteurs car nous pressentions que le film serait partial et qu’il ne représenterait pas l’entreprise et ses employés de manière équitable. Le film réalisé a malheureusement confirmé cette impression initiale », peut-on lire sur le site. A la question « Est-il vrai que Nestlé contrôle les ressources en eau?”, le groupe répond « Non. Nous sommes un consommateur d’eau petit. Nestlé utilise seulement 0,005% du total de l’eau douce prélevée dans le monde et Nestlé Waters en consomme seulement 0,0009%, contre 70% pour l’agriculture ».

Nestlé Waters invite les internautes à poser leurs questions en ligne.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

9 commentaires

Greg

06/10/2012 20h03 - Greg

J'adore ce beau documentaire objectif avec 2 parties, qui ont pu défendre leur point de vue ... J'ironise bien sur, mais qu'il est beau ce reportage seulement à charge contre Nestlé !
Ensuite, bien entendu, on a demandé à Nestlé de participer, mais ils n'ont pas répondu favorablement parce qu'ils préfèrent avoir un reportage contre eux ...
Les journalistes de Arté vous racontent ce qu'ils veulent, comme les personnes chargées de la communication de Nestlé !
C'est domage, en faite, car on aurait pu avoir un vrai débat sur la propriété de l'eau et son business, mais malheureusement, on a vu ce qu'on a vu ^^

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

pzeedo

15/09/2012 19h44 - pzeedo

Le peu d'estime qu'il me restait de Nestlé, après avoir appris le côté ultra-crade de leur business du café qui se cache derrière des stars Hollywoodiennes, a définitivement disparu avec ces révélations sur l'eau. Comment générer 80 Milliards de bénéfices en achetant des terrains pour vendre du vent, ou plutôt de l'eau. Ah oui, excusez-moi, ces messieurs doivent payer cher leurs "communicants", leur service qualité (encore heureux) et surtout leurs avocats. Le mépris de la nature et des êtres humains triomphera peut-être, mais j'ai décidé d'arrêter de contribuer à cette mascarade. Quel mépris du directeur déclarant "l'eau ne doit pas être un bien public" !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Pierre Langenfeld

14/09/2012 22h18 - Pierre Langenfeld

Pas besoin de me cacher sous un "pseudo" pour commenter. Autant le reportage Goldmann Sachs était étayé, autant celui-ci, également à charge (rien de neuf), est VIDE : rassemblement (facile) de faits effectifs et déplorables, mais qu'on ne peut attribuer à Nestlé, et souvent même pas au système économique ! Les problèmes d'hygiène, de mode de vie, de moeurs, la sécheresse, la famine, ce sont d'autres registres !! Allons allons.
Une question simple : comment nourrir 6 milliards de Terriens sans passer par une rationalisation agroalimentaire ?
Un constat évident (sans se voiler la face sur la misère sur Terre) : cherchez l'évolution des chiffres d'espérance de vie PARTOUT dans le monde (pas seulement en "occident") depuis 50 ans (idem en qualité de vie).
Que Mmes et Messieurs les "grands coeurs" aillent (comme je l'ai fait) sur place au Guatemala, en Inde, au Pérou, en Ouzbékistan, en Arménie, ... : leur jugement de petit bourgeois ou de fonctionnaire confortable et certain de son salaire mensuel, travail fait ou pas, aura peut-être été un peu secoué, et appréhendera un peu moins mal le monde tel qu'il est.
Isabelle cite San Pellegrino ? qu'elle appelle la CGT chez Perrier, elle sera un peu surprise de ce que les syndicalistes (ce sont pas des "capitalo", les honorables salariés de la CGT) lui diront.
Isabelle boycotte ? Depuis de nombreuses année, moi, JE CHERCHE LES PRODUITS Nestlé (et Danone, mais pas Unilever ...) par ÉTHIQUE, INTÉRÊT, et PLAISIR. Je pourrais développer, ce n'est pas l'endroit.
Signé : Pierre LANGENFELD

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

clément

14/09/2012 16h47 - clément

Nico, tu travailles chez nestlé ? Au service de communication je pense, pour avoir posté le même commentaire sur tous les sites qui relayent ce documentaire d'arte.
"race de journalisme": une expression bien haineuse, ils emploient des militants frontistes en plus chez Nestlé ?
Enfin, comparer un documentaire d'arte à un reportage d'enquête exclusive, tu es bien sérieux ? En tout cas, grâce à toi je ris bien devant mon écran !
Allez, passe tout de même mon bonjour à tous tes collègues de chez Nestlé.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Bipp

14/09/2012 11h16 - Bipp

J'ai regardé avec beaucoup d'intérêt le reportage de Arte. Ayant été salarié chez Nestle durant une très courte période il y à quelques années, j'ai retrouvé toute l'arrogance et la suffisance de la 'world company'. Depuis cette expérience malheureuse, je boycotte tous les produits Nestlé et je ne déroge pas à la règle.
La façade semble appétissante avec des discours dégoulinants de bon sentiments, l'arrière cour est nettement moins attrayante et en cela le reportage d'Arte fait mouche.
Bravo Arte.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Nico

13/09/2012 17h42 - Nico

A isabelle, Nestle n'a pas voulu participer au reportage car les r^porter sont habitué des "reportage scandale" sans réel fondement uniquement là pour faire peur aux populations. Si on devait ecouter tous ces genres de reporter qui nuise terriblement à la profession nous serions tous chomeur atteind de maladie trés grave en train de cuire dans un monde sans eau potable ni pétrole depuis au moins 10 ans. C'est la raison pour laquelle je ne me fis plus à tous ces reportages racoleurs notement Envoyé spéciale, Capitale et enquète exclusive qui te dépeigne un monde qui devrait être mort depuis le début des années 90. D'ailleur tu remarqueras que dans leurs reportage la plupart du temps les entreprises refusent souvent le dialogue, ou si elles l'acceptent finissent au tribunale car cette race de journaliste adore couper au montage ou ne passer que les morceaux de phrases (parfois hors contexte) qui vont dans le sens qu'ils veulent donner à leur reportage (souvent catastrophique). Ouvrez les yeux et arrétez de prendre pour argent comptant ce type de journaliste.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Guillaume

13/09/2012 10h47 - Guillaume

Comment une ressource naturelle peut-elle devenir propriété privée ???
Jusqu'où irons-nous pour ce putain de fric ??
Boycotter c'est bien, juger les dirigeants de ces compagnies et les foutre en taule serait mieux. Ce sont eux les vrais assassins de ce monde.
A quand de vrais lois humanistes basées sur le respect des populations et non pas sur des facilités commerciales ?? J'en suis dégoûté et j'espère que le peuple se soulèvera, plutôt que de toujours subir les arrogances des pays du Nord...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

fred

13/09/2012 10h15 - fred

j'ai regardé : un bon documentaire bien partial. on se serait cru dans certaines enquetes de M6 : ouh Nestlé c'est des méchants, ouh Nestlé ils vendent de l'eau, ouh Nestlé est responsable de la sécheresse, de la famine et des maladies.
Bref, c'était intéressant mais tellement orienté que ça perdait en force.
La soirée THEMA sur le tabac était plus efficace.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

isabelle

12/09/2012 19h25 - isabelle

Mais messieurs de chez Nestle il fallait participer au reportage, comme le journaliste vous y a invité à plusieurs reprises, pour ma part,Nestlé, c'est fini, choquée, je finis les quelques bouteilles de san Pellegrino et je boycotterai désormais tous les produits nestlé.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA