[NRF 2017] 98% de la génération Z font leurs achats en magasin [Étude]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Pour la NRF, IBM vient de dévoiler une étude sur le comportement de la génération Z. Et pour Patrick Gourdon, expert retail Europe au sein de la division Watson Customer Engagement, la grande surprise est le plébiscite des jeunes pour les magasins. 

Avec un pouvoir d'achat estimé à 44 milliards de dollars, cette nouvelle vague d'acheteurs exige des interactions hautement personnalisées, privilégie la qualité au prix et veut pouvoir engager une marque sur plusieurs réseaux.
Avec un pouvoir d'achat estimé à 44 milliards de dollars, cette nouvelle vague d'acheteurs exige des interactions hautement personnalisées, privilégie la qualité au prix et veut pouvoir engager une marque sur plusieurs réseaux. © Halfpoint - Fotolia
« On sait que le magasin n’est pas mort, mais l’engouement de la génération Z pour les achats en boutique est une vraie surprise », commente Patrick Gourdon, expert retail Europe au sein de la division Watson Customer Engagement pour l’Europe, la nouvelle division d’IBM qui regroupe trois activités commerce, marketing et supply chain. En effet, ils sont 98 % à faire leurs courses en point de vente, d’après une étude menée dans 16 pays par IBM en partenariat avec la NRF. Et avec un pouvoir d’achat est estimé à 44 milliards de dollars, il s’agit d’une population attractive pour les distributeurs…
La génération Z, qui inclut les jeunes de 13 à 21 ans, utilise bien évidemment à fond le web. Ainsi, 74 % assurent occuper leur temps libre sur le web, passant pour 25 % d’entre eux 5 heures sur leur smartphone par jour. « Ce sont des consommateurs connectés et utilisant majoritairement leur mobile, précise Patrick Gourdon. Mais pour autant, si une application ou un site web ne fonctionne pas bien, ils la banniront. » 
 
 
La génération Z est aussi un consommateur averti, qui se méfie des attaques en ligne et tient à ce que sa vie privée soit protégée et surtout elle n’apprécie pas d’être bombardée de publicités qui ne la concerne pas. En revanche, elle est prête à partager ses données, notamment son historique d’achats, si tant est que la marque précise clairement ce qui en sera fait et surtout pour lui apporter des offres individualisées, au moins personnalisées.Autre enseignement de l’étude, les jeunes souhaitent un véritable échange avec les marques, que cela soit pour participer à la création d’un produit, donner son avis ou participer à un évènement organisé par la marque.
 
 
IBM a rapproché ces enseignements d’une étude complémentaire sur l'expérience client avec plus de 500 marques interrogées dans 24 pays. Elle révèle que les marques ne répondent pas encore aux attentes de ces nouveaux consommateurs. Ainsi, seulement 19 % des commerçants sont en mesure de fournir une expérience d'achat numérique personnalisée, 17 % des marques peuvent fournir des informations sur les stocks disponibles aux clients en temps réel et 84 % d’entre elles n'offrent pas de services mobiles en magasin. Mais tout évolue très vite dans le commerce, il y a fort à parier que pour le prochain Retail's Big Show, les chiffres auront bien bougés!

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA