Pourquoi la Chine ne tire plus le marché du smartphone vers le haut

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le marché du smartphone affiche une toute petite croissance au premier trimestre 2016 d’après les chiffres publiés par IDC le 27 avril 2016. En cause, le marché chinois qui serait arrivé à maturité alors que le contexte international est mixte. 

Arrivé à maturation, le marché chinois ne tire plus les ventes vers le haut.
Arrivé à maturation, le marché chinois ne tire plus les ventes vers le haut. © Fotolia.com - Jenner
Ce qu'il faut retenir :
• Le marché du smartphone enregistre la plus faible croissance de son histoire au premier trimestre 2016. Les géants Apple et Samsung accusent fortement le coup.
• C'est le marché chinois qui serait mis en cause car arrivé à maturation. Les consommateurs ne sont plus enclins à se tourner vers les nouveaux smartphones.
• La hiérarchie mondiale est bousculée par l'arrivée de deux nouvelles marques inconnues en Europe : Oppo et Vivo.  

"C’est la plus petite croissance de toute l’histoire du marché du smartphone". Le cabinet IDC a publié le 27 avril 2016 les chiffres du marché des smartphones au premier trimestre 2016. Il s’est vendu (seulement) 334,9 millions de smartphones à travers le monde, entre janvier et mars 2016, contre 334,3 millions en 2015. Pour le cabinet IDC, les marchés en développement sont arrivés à maturité, les deux leaders du marché, Samsung et Apple enregistrent aussi une baisse de leurs expéditions. Samsung est toujours numéro 1, avec 81,9 millions d’unités expédiées et 24,5% de part de marché. Si le Sud-coréen reste stable, ce n’est pas le cas d’Apple pour qui les ventes commencent sérieusement à s’essouffler. La firme à la pomme a écoulé 16,3% de moins de smartphones au premier trimestre 2016 qu’en 2015 et perd 3 points de part de marché. Huawei complète le podium avec 27,5 millions d’unités vendues et 8,2% de parts de marché en croissance de 58,4%. 

Le marché chinois est arrivé à maturité 

Comme le note le cabinet IDC, alors que la Chine affichait une croissance de 62,5% en 2013, elle n’est plus que de 2,5% en 2016. Neil Mawtson, du cabinet Strategy Analytics, qui a observé les mêmes tendances pour ce trimestre, explique que le marché chinois est maintenant mature et surtout fortement pénétré par le smartphone. "La plupart des consommateurs chinois ont maintenant un smartphone et leur appétit pour les nouveaux modèles décline" analyse le directeur exécutif de Strategy Analytics. Il ajoute que "l’économie chinoise est faible en ce moment, les consommateurs sont réticents à effectuer de grosses dépenses sur des gadgets". Mais pour Neil Mawtson, "il y a d’autres gros marchés comme l’Inde ou l’Indonésie qui continuent de croître. Dans ces pays la pénétration du smartphone est encore faible et la croissance meilleure". Si les marchés chinois, américains et d’Europe de l’ouest faiblissent, d’autres sont en pleine croissance comme l’Inde, l’Indonésie ou certaines parties d’Afrique. La situation internationale est très mixte. 

Oppo et Vivo viennent bousculer la hiérarchie mondiale

Mais le plus étonnant ne réside pas que dans la faible croissance du marché du smartphone. Le top 5 des marques qui vendent le plus de smartphones a été chamboulé par deux arrivées fracassantes. Les deux marques chinoises Oppo et Vivo raflent respectivement la 4e et 5e place à Lenovo et Xiaomi. Encore inconnues en Europe, elles affichent des croissances astronomiques de 153,2 et 123,8%. Pour Anthony Scarsella, research manager chez IDC, "ces marques chinoises à la croissance rapide sont encore inconnues et leur entrée sur des marchés matures comme les Etats-Unis ou l’Europe de l’ouest va être déterminante si elles veulent rattraper Samsung et Apple"

Le tableau IDC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA