Premiers pas pour Orange Bank en juillet prochain

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

A l’occasion de sa grand-messe Show Hello, Stéphane Richard, pdg d’Orange, a annoncé le lancement le 6 juillet prochain d’Orange Bank. L'offre est résolument tournée vers le digital avec des services pensés pour un usage mobile. La relation client, elle, s'appuie sur l'intelligence artificielle Watson d'IBM.

Orange Bank prévoit à termes de fédérer 2 millions de clients en France.
Orange Bank prévoit à termes de fédérer 2 millions de clients en France.© CC / LSA
« Le secteur bancaire n’a pas fait sa vraie transformation digitale. Les banques traditionnelles ont mis en ligne leurs offres, lançant une application mobile, ou parfois en créant une division à part, mais avec les mêmes limites. » Voilà ce que Stéphane Richard, pdg d’Orange, a déclaré à l’occasion de Show Hello la grande keynote du groupe, avant d’annoncer le lancement d’Orange Bank le 6 juillet prochain. Les salariés serviront de clients tests, les services seront accessibles pour eux à partir du 15 mai. 
 
Des services pour mobile avant tout
Orange assure avoir pensé son offre bancaire en partant des usages clients, avec des opérations gérables avant tout sur mobile. Dès l’ouverture du compte, tout est faisable avec son smartphone. Les documents nécessaires sont à transmettre par photo. Les réfractaires pourront toujours se rendre dans l’une des 140 boutiques Orange qui disposera d’un conseiller dédié à Orange Bank. 
Depuis l’application, les clients pourront voir en temps réel l’état du compte, une fonctionnalité que propose également C-Zam, l’offre de compte courant de Carrefour lancé depuis le 18 avril. Autre point commun, la carte bancaire peut être bloquée temporairement, le temps de remettre la main dessus... En revanche, le paiement mobile reste toujours actif. Il fonctionne en NFC, sur un modèle similaire à Paylib ou Apple Pay. Il faut rentrer un code ou utiliser le lecteur d’empreinte pour valider le paiement. 
 

L'application Orange Bank a été pensé pour être la plus intuitive possible.
 
Transfert d’argent entre particulier
Pour les virements, une fonctionnalité SMS, à l’instar de ce que propose Lydia, a été prévu. Ainsi, il suffit de connaître le numéro de portable pour envoyer de l’argent à un particulier. Ce dernier recevra un sms avec un lien et devra rentrer ses coordonnées bancaires pour recevoir le paiement. 
 
« Orange Bank sera la première banque apprenante avec de nouveaux services qui s’ajouteront progressivement, a insisté Stéphane Richard. Nous utilisons également la solution Watson d’IBM pour créer une nouvelle relation bancaire. » L’intelligence artificielle permettra d’aider le client dans la gestion de son budget, avec par exemple comme scénario proposer au client d’épargner pour un projet identifié ou encore de l’avertir sur ses dépenses, etc. 
 
Et côté tarif, Orange annonce que les services seront gratuits dès lors que le client utilise ses moyens de paiement au minimum trois fois par mois. En-dessous, 5 euros de frais de tenues de compte seront facturés au-delà. Aucune information n'a été communiqué en revanche sur le coût d'utilisation à l'étranger. 
 
Le groupe avait annoncé ses ambitions dans les services financiers sur mobile dans son plan Essentiels2020. L'objectif est d'atteindre 400 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018 avec ces nouveaux services et de compter à termes 2 millions de clients en France.
 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA