Marchés

Produits de grande consommation : les ventes frôlent les 2 % de croissance en janvier 2016 [Tous les chiffres de la P1]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Selon les chiffres Nielsen, les ventes des produits de grande consommation ont progressé de 1,9 % en valeur sur la P1 (au 24 janvier 2016). Retrouvez tous les chiffres détaillés circuit par circuit, marché par marché.

Les ventes de PGC affichent l'une des meilleures croissances depuis août 2015.
Les ventes de PGC affichent l'une des meilleures croissances depuis août 2015.

L'un des plus beaux mois depuis août 2015. Les ventes de produits de grande consommation (PGC-FLS) ont enregistré une évolution de 1,9 % en valeur sur la P1 2016 (au 24 janvier) tous circuits (HS/SM/SDMP/Drive). Cette croissance a été portée exclusivement par l’effet prix (+1,5 % sur la période), portée elle-même uniquement par la premiumisation (+2,8%) tandis que l'effet déflation se fixe à -1,3%. Les volumes eux restent sur une faible dynamique à + 0,4 %. En cumul annuel mobile, le secteur s'affiche à + 1,3 % en valeur et à + 0,5 % en volume. 

La meilleure croissance depuis cinq mois

 

Dans le détail des circuits, la palme de la croissance revient une nouvelle fois au Drive, qui dépasse les 20 % de progression en valeur. A noter également les bonnes performances des hypermarchés (+ 4%) et tout spécialement des hypermarchés +, qui ont contribué à hauteur de 47 % à la croissance du secteur.  Les supermarchés restent eux à la peine, tout comme les SDMP (supermarchés à dominante marques propres ex-hard-discounts). 

Le drive performe toujours 

 

Du côté des rayons, les bons élèves restent les mêmes. " Le frais non laitier est le 1er rayon contributeur aux gains valeur de la

période à hauteur de 49% avec une évolution en valeur de 5,7%. A contrario, l'hygiène-papier et les boissons sans alcool sont les deux rayons le plus en recul sur la période (-0,2% respectivement)", souligne Nielsen.
 
Le frais non laitier moteur des PGC

 

 

Enfin, dans la bataille qui se jouent entre les marques fabricants et les MDD, l'avantage reste aux premiers, qui affichent sur la période un + 3,2 % tandis que les seconds chutent de 0,6 %. 

Large avantage aux marques fabricants 

 

 

 

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA