Promotion express

J.-N. C. |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

STÉPHANE MAQUAIRE gravit les échelons à vitesse grand V chez Monoprix. Moins de deux ans après son arrivée, il est nommé directeur général délégué.

1997 Entre chez Arthur Andersen en qualité d'auditeur.

2004 Rejoint Exposium, comme directeur administratif et financier.

2007 Devient directeur des opérations du pôle centres commerciaux France, chez Unibail-Rodamco.

2008 Recruté par Monoprix, au poste de directeur des finances et du développement (décembre).

2010 Directeur général délégué de Monoprix.

Le monde fabuleux de la distribution n'était sans doute dans le viseur de Stéphane Maquaire dès sa sortie de l'école des Ponts et Chaussées. Ses premières expériences professionnelles sont d'ailleurs là pour le prouver : un septennat chez Arthur Andersen, puis trois ans chez Exposium, spécialiste des salons. Mais voilà qu'à 33 ans vient l'opportunité Unibail : directeur des opérations du pôle centres commerciaux. Une rampe de lancement qu'on imagine efficace puisque, en décembre 2008, il est appelé à prendre la direction des finances et du développement de Monoprix, détenu à part égale par les Galeries Lafayette et Casino. Avant donc de prendre, courant juillet 2010, la succession de Charles Bouaziz, qui n'aura tenu à ce poste que quatre petits mois. Parti pour « convenances personnelles », indiquait alors le groupe Monoprix. Une manière, certes cordiale, mais qui finalement ne trompe personne, de dire que l'homme ne faisait pas l'affaire.

On devine donc la tâche qui attend Stéphane Maquaire, lequel reporte hiérarchiquement et directement à Philippe Houzé, charismatique président du directoire du groupe Galeries Lafayette, et PDG de Monoprix. « Fort d'un parcours fonctionnel et opérationnel, [il] poursuivra la dynamique commerciale déjà engagée, qui permettra à Monoprix de faire face aux mutations profondes du marché, de renforcer son positionnement et d'accélérer son développement », indique un communiqué du groupe, dans ce qui fait figure, au final, de feuille de route pour le nouveau numéro deux de l'enseigne de centre-ville. Pour le seconder dans cette mission, Hubert Hémard, directeur du marketing, des achats alimentaires et de la parfumerie, est promu directeur général adjoint, tandis que Robert Belleudy, directeur des ventes, prend la présidence de Naturalia, rachetée par Monoprix à l'été 2008, Alain Carini demeurant le directeur général de l'enseigne bio.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2148

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA