Tendances du numérique 2015 : ce qu'il faut retenir de l'année

François Deschamps |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le Credoc vient de publier sa 15e édition du baromètre du Numérique, réalisé pour le Conseil général de l'économie (CGE) et l'Arcep. Taux d'équipements en smartphones, tablettes, ordinateurs, usages de l'Internet mobile, e-commerce... Tour d'horizon des grandes tendances qui animent le numérique français en 2015.

Le Baromètre du Numérique est un sondage annuel réalisé par le Credoc, pour le CGE et l'Arcep, auprès de 2209 personnes
Le Baromètre du Numérique est un sondage annuel réalisé par le Credoc, pour le CGE et l'Arcep, auprès de 2209 personnes© kentoh - Fotolia

Le baromètre du Numérique 2015 vient d'être rendu public par le Credoc. Présenté au Ministère de l'Economie et des Finances à Bercy par Luc Rousseau vice-président du CGE, et Martine Lombard, membre du Collège de l'Arcep, il dresse un état des lieux sur le numérique en France, l'équipement des Français en appareils high-tech, et mesure les usages des Français en la matière.

En voici les principaux enseignements, avec pour la première fois en 15 ans, l'accès à l'Internet fixe qui dépasse le taux d'équipement en ordinateurs.

 

De moins en moins d'ordinateurs

L'équipement en ordinateurs faiblit très légèrement (Graphique N°1), tandis que le succès des tablettes (Graphique N°2) ne se dément plus. Aujourd'hui, 35% de la population en est équipée, soit une progression de 31% en quatre ans. L'équipement en tablettes dépend de l'âge, du revenu, puis du niveau d'études. Ainsi, ce sont les 25-39 ans qui en sont le plus équipés.

Smartphone, ce device star

L'équipement en smartphones progresse. Pour la première fois, le smartphone équipe la majorité de la population, avec une croissance très rapide de plus de 40% en quatre ans (Graphique N°1). La progression des smarthones (Graphique N°2) est la plus rapide chez les personnes dont l'âge est compris entre 12 et 17 ans : 81% en sont équipés contre 59% l'an passé soit une progression de 22% en une année.

Plus de mobiles que de téléphones fixes

Là aussi il s'agit d'une première. L'équipement en téléphones mobiles a augmenté de 3% cette année, dépassant ainsi l'équipement en téléphones fixes (Graphique N°1). Par ailleurs, 82% des individus âgés de 12 ans et plus disposent à la fois d'un téléphone fixe et d'un téléphone mobile (Graphique N°2). Cette proportion est plus élevée que la moyenne européenne qui s'établit à 61%.

Accéder à internet par le fixe et le mobile : une norme

Plus de la moitié de la population (54%) utilise à la fois une connexion fixe et une connexion mobile pour accéder à Internet. Seuls 3% des 12 ans et plus accèdent au Web uniquement via un smartphone (Graphique N°1). Parallèlement, 83% des individus sondés sont équipés d'un accès à Internet à domicile, une croissance très faible par rapport à l'an passé (+1%, Graphique N°2).

La consommation de données mobiles en forte hausse

Conséquence logique de la progression des connexions à l'Internet mobile, la consommation de datas depuis les smartphones ne cesse d'augmenter ces dernières années. 2015 marque une explosion de cette consommation, avec en moyenne plus d'1GO de données consommées par mois et par client disposant de la 3G ou de la 4G.

Tous les usages mobiles concernés

Qu'il s'agisse de la navigation sur Internet, de la consultation d'e-mails ou encore de téléchargements d'applications mobiles, tous les usages liés à l'Internet mobile connaissent une forte progression.

 

Quels usages sur l'Internet fixe et mobile ?

La proportion d'individus effectuant des démarches administratives ou fiscales sur Internet, est en hausse constante. Seules les personnes âgées de 70 ans et plus et les non diplômés sont clairement en retrait.

Les réseaux sociaux ne sont pas en reste, et enregistrent une utilisation de plus en plus importante, notamment chez les 25-39 ans. En revanche, la proportion d'utilisateurs a perdu 5% en quatre ans chez les personnes dont l'âge est compris entre 12 et 17 ans

Les usages autour des réseaux sociaux sont multiples. Pour autant, de plus en plus d'utilisateurs y ont recours pour s'informer sur l'actualité, avec une augmentation de 17% en trois ans.

La recherche d'emploi par Internet, quant à elle, est en légère érosion...

... Tandis que la recherche d'informations autour de la santé ne cesse de s'amplifier

Signe des temps, écouter de la musique en streaming ou en téléchargement concerne désormais une majorité de Français, dont une large proportion de jeunes. En effet, 94% des 12-17 ans et 91% des 18-24 ans y ont recours.

La proportion d'individus ayant regardé la télévision sur Internet en direct ou en rattrapage a fortement progressé entre 2013 et 2015, passant en effet de 22% à 37% de la population française.

Les livres numériques décollent

La domotique séduit de plus en plus de Français

Un manque de confiance dans les achats en ligne

Le nombre d'acheteurs sur Internet est en stagnation (Graphique N°1). Par ailleurs, gouvernement et sites marchands ont encore du travail pour convaincre plus de Français à acheter en ligne. En effet, s'il apparait que 78% des e-acheteurs ont confiance dans les sites d'e-commerce, cette proportion tombe à 15% chez les non-acheteurs (Graphique N°2).

Avis, notes et commentaires, toujours très consultés

Près de la moitié des Français (49%) ont consulté les évaluations et autres commentaires sur Internet afin de se faire une idée plus précise sur un produit ou service. En revanche, à peine un tiers d'entre eux a déposé un commentaire, ou laissé une note après avoir acheté un bien ou un service en ligne.

En revanche, fait contradictoire, une majorité de Français n'a pas confiance en ces mêmes avis, notes et commentaires :

Une personne sur cinq a recours à l'économie collaborative

C'est la première fois que cet indice est mesuré dans le cadre de ce baromètre. Il en ressort notamment que 15% des Français ont déjà eu recours à des particuliers pour l'usage d'un service ou d'un bien contre une rémunération. Plus précisément, sont concernés, 29% des cadres, 27% des diplômés du supérieur, 25% des 18-24 ans et 22% des personnes disposant de hauts revenus. 

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA