Todis réinvente le discount de proximité

Publié le par

|

|

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami
Todis

Todis

Cette chaîne italienne a mis au point une nouvelle génération de petits supermarchés discount privilégiant la vente assistée, les produits frais et un assortiment plus ample et séduisant. Le tout en conservant des petits prix dignes de ce format.

« Je suis intolérante aux produits laitiers, avez-vous du tofu ? »  « Bien sûr, au rayon produits frais », répond le responsable des ventes. Du sirop d'érable au beurre de cacahuètes en passant par le vinaigre balsamique aux figues, le discounter italien Todis affiche un assortiment digne d'une épicerie fine. « Nous avons dépoussiéré ce projet de Conad [propriétaire de Todis, NDLR] en inventant un nouveau concept de discount, explique Carlo Ricci, directeur général de l'enseigne. L'idée est d'être présent sur les produits frais, la viande, les fruits et légumes, en donnant plus de profondeur à nos gammes, et à des prix compatibles à notre format. Nous voulons offrir plus de choix, notamment sur les vins avec 4 ou 5 références, au lieu de 1 ou 2, et en insérant des catégories non couvertes par les discounters, comme les produits ethniques ou santé. Ainsi, nous avons testé le sushi surgelé. Depuis, plus moyen de le retirer de l'assortiment ! »

Les chiffres

 

950 m² de surface commerciale.

16 salariés.

5 caisses.

22 € de ticket moyen.

5 M € L'objectif du chiffre d'affaires à terme.

 

« Du discount évolué »

Autre innovation, Todis joue la proximité avec des petites surfaces de quartier (400 m²). Mais, avec la crise, « nous avons été attaqués par les promos à répétition de la grande distribution sur les produits emballés. Du coup, nous nous sommes plus orientés sur le frais et le traiteur », souligne Carlo Ricci. L'enseigne a aussi évolué vers des surfaces de 1 000 m² en périphérie, telle l'unité ouverte mi-mars à Guidonia, au nord-est de Rome, à l'assortiment adapté à la consommation locale. « Sur le terroir, nous faisons des volumes impressionnants », indique Carlo Ricci. Ce Todis teste également des produits roumains pour cette communauté très présente dans la région. « Cela marche très bien, renchérit Alberto Vincenti, responsable des ventes de la chaîne. Notre but est de capter des clients qui veulent économiser en leur permettant de faire des courses complètes. Nous proposons du discount évolué, avec un assortiment plus large et d'une qualité légèrement supérieure au discount traditionnel. » Todis est ainsi très attentive aux nouveautés des marques, aussitôt répliquées via des produits à sa marque, vendus 30 à 60 % moins chers.

Avec ses plantes vertes et un distributeur de bonbons à l'entrée, la structure de Guidonia n'a rien de l'austère discounter, plutôt d'un supermarché, mais sans marques. À l'intérieur, des panneaux colorés indiquent les familles de produits au-dessus des gondoles, tandis qu'au rayon liquides les bouteilles sont alignées par couleur, créant une touche de gaieté. Les fruits et légumes sont présentés en vrac dans leur caisse en bois.

 

Le service mis en avant

Face au réfrigérateur-vitrine des produits frais emballés, les gondoles accueillent l'univers petit déjeuner. Les stands traiteur sont installés au fond du magasin. À côté de la boulangerie assistée, présente dans tous les Todis, sont venus s'ajouter la gastronomie, la charcuterie, le fromage à la coupe et même une poissonnerie. Dans cette logique de service, le magasin propose même de cuisiner certains plats sur commande ! « Les clients veulent de la vente assistée aujourd'hui, explique Alberto Vincenti. Les coûts en personnel s'alourdissent, mais notre clientèle a augmenté de 20%. » Enfin, dans un laboratoire « allégé » vitré, visible du magasin, un boucher à mi-temps réalise les découpes de viande. Dans ce nouveau discount, les produits frais représentent 60% des ventes.

Présent à Rome et dans le Centre-Sud, Todis s'étend depuis peu vers le Nord. En 2009, l'enseigne, qui réalise un chiffre d'affaires de 450 millions d'euros avec 163 magasins, a accéléré son expansion avec 34 ouvertures.

 

Les plus

 

 

  • La belle profondeur des gammes.
  • La grande variété de stands en vente assistée.
  • L'ambiance chaleureuse.

Les moins

 

  • L'éclairage tristounet.
  • La musique trop forte.
  • Le meuble réfrigérant difficile à ouvrir et embué.

 

 

Nos évènements

Article extrait du magazine N° 2144

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Recevez la Newsletter mensuelle LSA CAMPUS

    Inscrivez-vous

    >> Vous êtes Enseignant

    >> Vous êtes Etudiant

 

 

Suivre Lsa Conso

  • Twitter
  • Facebook
  • Viadeo
  • RSS
  • mobile

Lsa expert

LSA Expert, l’outil de recherche web dans la base des magasins, centrales et centres commerciaux, mise à jour en continu... Accédez au service

Lsa expert
Recevez nos newsletters Abonnez-vous Connectez-vous