UFC-Que choisir veut une règlementation renforcée sur les jouets des tout-petits

Publié le par

|

|

|

|

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

L'assocation demande aux pouvoirs publics de renforcer la règlementation relative à la toxicité des jouets en vue "d'interdire la présence des HAP (dérivés pétroliers) classés cancérogènes certains, probables et possibles ainsi que les nitrosamines et leurs précurseurs".

L'association regrette que la présence de substances cancérogènes probables ou possibles soit encore admise dans les jouets des tout-petits. Elle a saisi l'Agence nationale de la sécurité sanitaire (Anses) pour évaluer des substituts de phtalates, qu'elle a identifiés au cours de tests dans certains jouets. Même si leur nocivité n'a jamais été officiellement évaluée (selon un dossier publié dans le numéro de décembre du mensuel).
L’association admet qu’aucun des 30 jouets testés n'est contraire à la règlementation. Mais note à propos de la célèbre Sophie la Girafe, destinée à être portée à la bouche des enfants qu’elle « contient et même libère dans la salive des précurseurs de nitrosamines", considérées comme probablement cancérogènes et "interdites dans les tétines et les sucettes".
Les jouets testés « qui contiennent des hydrocarbures aromatiques préoccupants resteront parfaitement conformes à la règlementation en 2013 », qui limite l'utilisation de produits cancérogènes sans les interdire totalement, souligne l'UFC.
L'assocation demande aux pouvoirs publics de renforcer la règlementation relative à la toxicité des jouets en vue "d'interdire la présence des HAP (dérivés pétroliers) classés cancérogènes certains, probables et possibles ainsi que les nitrosamines et leurs précurseurs".

 

Nos évènements

Suivre Lsa Conso

  • Twitter
  • Facebook
  • Viadeo
  • RSS
  • mobile

Lsa expert

LSA Expert, l’outil de recherche web dans la base des magasins, centrales et centres commerciaux, mise à jour en continu... Accédez au service

Lsa expert
Recevez nos newsletters Abonnez-vous Connectez-vous