Un peu d’oxygène pour Vivarte avec l’abandon de près de 850 millions d’euros de dette

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Vivarte annonce être parvenu à un accord avec ses créanciers. A la clé : près de 850 millions d'euros de dettes abandonnées.

Le groupe Vivarte vient de convaincre ses créanciers d'abandonner près de 850 millions d'euros de dettes.
Le groupe Vivarte vient de convaincre ses créanciers d'abandonner près de 850 millions d'euros de dettes.

Près de trois ans après avoir vu 2 milliards d’euros de sa dette colossale effacés, Vivarte vient d’obtenir l’accord de ses créanciers pour restructurer une nouvelle fois son endettement. Cette fois, en ce mois de mars 2017, ce sont 846 millions d’euros qui sont abandonnés, ramenant la datte globale à 572 millions d’euros, « dont la maturité est étendue de deux ans, soit jusqu’en 2021 », annonce le groupe.

Des investissements prévus pour le développement des enseignes

« Dans le contexte de marché du textile et de l’habillement très difficile, le sens de la responsabilité et l’engagement pérenne des actionnaires, dont ils font preuve aujourd’hui encore, est et sera un atout décisif dans la relance de Vivarte », soutient ainsi Patrick Puy, président de Novartex (Vivarte), qui se félicite également du fait que cet accord prévoit 95 millions d’euros de futurs investissements des enseignes.

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Carnet des décideurs

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA