[Web to store] Evioo ouvre deux magasins à Pau et Toulouse et vise 100 boutiques

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le site spécialisé dans la vente en ligne de lunettes Evioo ouvre en mai et juin 2016 deux nouveaux points de vente, à Pau (64) et à Toulouse (31). La société grenobloise, qui mise sur le phygital pour conquérir les clients, vise une centaine de boutiques d’ici à 3 ans.

La boutique Evioo de Grenoble.
La boutique Evioo de Grenoble.© Evioo

Déjà connu par son site drive to store fondé en 2010, Evioo poursuit la construction de son réseau physique et annonce l’ouverture d’une boutique à Toulouse en mai et à Pau en juin 2016. La société fondée par Philippe Wargnier, co-fondateur et ex-président de Spartoo, franchit ainsi une nouvelle étape de son développement avec ces ouvertures qui portent à six le nombre de points de vente en France. "Nous sommes ravis de nous implanter à Labège 2, qui est un centre commercial très convoité par les enseignes", rappelle Philippe Wargnier. A Pau, Evioo sera le seul opticien du centre commercial Quartier Libre, ce qui le place dans une position très avantageuse. L’entreprise s’implante ainsi sur un axe est-ouest, avec des magasins à Grenoble et deux corners en pharmacie, à Domène (38) et à Valence (26). "Ce sont des ‘shop in shop’ situés dans des lieux où l’implantation d’un opticien en propre ne se justifiait pas économiquement", précise Philippe Wargnier. 

Essayage de montures en réalité augmentée

Au centre du concept d’Evioo, le phygital. "Le client ne veut pas seulement un site web et des magasins, il veut les réunir et bénéficier de la force et des avantages de chacun", explique le dirigeant. Le client est soumis à un moteur multicritères qui analyse son profil et propose en temps réel une sélection personnalisée de montures. Toutes les montures peuvent être essayées immédiatement en réalité augmentée. "Nous lui proposons une nouvelle expérience ludique et innovante pour choisir sa monture. Il rentre physiquement dans un parcours numérique et virtuel qui définit son profil", ajoute Philippe Wargnier.

Par ailleurs, le client peut de chez lui sélectionner ses montures, les essayer virtuellement et les faire envoyer chez un opticien partenaire ou une boutique evioo.com pour un essayage. Il peut également obtenir un devis en ligne pour ses verres. "Les lunettes sont aujourd’hui un véritable accessoire de mode, et la notion de choix, principalement l’apanage du web, devient fondamentale.... Mais pas à n’importe quel prix car les clients veulent toujours être conseillés par des opticiens en boutique", ajoute le fondateur d'Evioo.

Le commerce connecté, avenir des opticiens ?

C’est à Grenoble que la société avait inauguré son premier magasin d’optique en juin 2015. Si l'une de ses particularités est d'opter pour des emplacements en centres commerciaux et en centre-ville, elle n’est pas tout à fait seule sur ce marché. Sensee, implantée à Paris et à Marseille, a également choisi le cross-canal pour promouvoir ses montures made in France à prix accessible. Et dans un marché fortement concurrentiel, Evioo se positionne également sur les prix, avec un prix de vente des lunettes identique à celui de l'offre en ligne.

Pour accélérer le développement de son réseau, la boutique d’evioo.com sera proposée sous le mode de l’affiliation, avec un modèle également exporté à l’international en Master Franchise. Elle vise un objectif de 100 boutiques d’ici à 3 ans. Pour son concepteur, Evioo est l'avenir d'un marché qui peine à se renouveler. "Le commerce connecté donne un nouvel élan au commerce physique, et l’optique, qui n’a pas évolué depuis plusieurs décennies, doit s’engager rapidement dans cette voie de progrès qui offre de nouvelles opportunités avec un business model adapté aux contraintes actuelles", analyse-t-il. La société mise notamment sur son format afin de recruter de nouveaux franchisés dans les grandes villes françaises. En mettant en avant une faible emprise au sol via des kiosques dont la taille varie de 5 à 40 m², et également la réalisation d'un espace technique complet et optimisé permettant de faire des examens de vue, du petit SAV ou encore des ajustages. "Nous recherchons de jeunes opticiens, à ceux qui souhaitent s’installer sans investissement mais aussi  aux opticiens qui cherchent à se développer en ouvrant un magasin supplémentaire", précise Philippe Wargnier. Par ailleurs, une récente opération de crowdfunding sur la plateforme SmartAngels vise à récolter d'ici fin mai 400 000 euros.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA