1.2.3 Lingerie va fermer ses 30 boutiques

|

BRÈVESLe groupe Etam met fin à la chaîne de lingerie à l'enseigne de sa marque destinée aux femmes âgées entre 30 et 45 ans.

L'enseigne 1.2.3 Lingerie disparaîtra d'ici à la fin du premier semestre 2002. La chaîne du Groupe Etam va fermer les portes de sa trentaine d'unités situées en centre-ville et en centre commercial. Cette décision intervient après que le groupe a affiché un exercice 2000 dans le rouge (23 millions d'euros de pertes nettes pour un chiffre d'affaires de 1,031 milliard d'euros) et a publié un chiffre d'affaires 2001 en hausse de seulement 0,9%, à 1,1 milliard d'euros, à périmètre comparable. Le groupe Etam a manifestement fait des arbitrages. Lancée en 1997, la chaîne 1.2.3 Lingerie avait fait une pause dans son développement en 2001. La priorité d'1.2.3 Lingerie, expliquait Jean-Marie Fersing, directeur général, lors de l'inauguration du mégastore 1.2.3 de la rue de Rivoli en mars 2001, était « d'améliorer son chiffre d'affaires » (LSA n°1713). Selon le groupe, la chaîne n'a pas atteint la taille critique. Le contexte concurrentiel explique aussi le retrait futur d'1.2.3 Lingerie du marché de la distribution de sous-vêtements féminins. Le créneau de la lingerie raffinée qu'exploite la chaîne est aussi celui d'Orcanta (Groupe PPR) et de Darjeeling (Groupe Chantelle), deux acteurs nés également à la fin des années 90. La première aligne 62 boutiques et affiche un chiffre d'affaires de 34,8 millions d'euros, en hausse de 40,3% (compte tenu des ouvertures de l'année 2001). La seconde est également en plein développement : Darjeeling (58 unités aujourd'hui) a ouvert 8 magasins en 2001 et en ouvrira 14 cette année. « L'objectif est de ramener le savoir-faire d'1.2.3 Lingerie chez Etam Lingerie », précise le groupe Etam avant d'indiquer que « les deux équipes de style feront l'objet d'un rapprochement ». A ce titre, les magasins Etam Lingerie devraient vendre prochainement une ligne haut de gamme de dessous féminins analogue à celle que vend 1.2.3 Lingerie. D'un point de vue immobilier, les 30 unités d'1.2.3 Lingerie devraient être cédées. Elles pourraient aussi alimenter le développement d'autres chaînes d'Etam, dont Tammy, enseigne destinée aux 8-16 ans.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter