11 choses à savoir sur le m-commerce avant de se lancer

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le smartphone va révolutionner le commerce, c’est désormais une certitude. Mais quel est son poids actuel ? Comment se lancer dans ce nouveau canal ? Quelles sont les erreurs à ne pas commettre. Une étude récemment réalisée par Google offre un éclairage intéressant.

24% des consommateurs utilisent leur smartphone en magasin pour comparer les prix
24% des consommateurs utilisent leur smartphone en magasin pour comparer les prix

Le m-commerce est-il l’avenir du e-commerce ? Pour Nick Leeder, le patron de Google France, cela ne fait pas de doute. Ce dernier a dévoilé, à l’occasion du salon One to One e-commerce qui s’est tenu du 18 au 20 mars 2015 à Monaco, une étude sur la transformation du retail à l’heure du mobile. Selon lui, "le mobile rabat toutes les cartes et on est au début de cette révolution". Mais attention, si le smartphone est un nouveau canal à apprivoiser pour les retailers, il ne change pas les fondamentaux du commerce qui eux sont immuables. La disponibilité du produit, le conseil dans le choix, le prix restent les éléments clés. Le smartphone permet simplement d'accroitre encore la proximité entre le vendeur et le client. Comme le dit Nick Leeder, "le mobile, c’est le commerce dans sa poche". Le patron de Google France nous dit tout sur le m-commerce

Voilà donc 11 choses à savoir avant de se lancer dans une stratégie m-commerce.

1. Le marché va peser 7 milliards d’euros en France 2015.
Après une année en 2014 où le m-commerce a représenté 3,7 milliards d’euros selon une étude du Centre for Retail Research (CRR) pour RetailMeNot, il devrait quasiment doubler cette année pour atteindre 7 milliards d’euros, soit près de 12% de l’ensemble du e-commerce. Il représente désormais plus que quelques ventes additionnelles…

2. Les gens regardent leur mobile 160 fois par jour
Une statistique étonnante qui montre que le smartphone occupe de plus en plus de temps de cerveau disponible. Au détriment évidemment d’autres types d’écrans comme la télé ou l’ordinateur.

3. 55% des Français possèdent un smartphone
Le taux d’équipement en smartphone a explosé en France ces dernières années avec désormais 55% des habitants équipés (+3 points vs 2013). Et la marge de progression est énorme puisque ce taux est de 69% aux Etats-Unis et même de 74% en Grande-Bretagne.

4. Le smartphone a représenté 38% des requêtes pour des fleurs pour la Saint-Valentin
Un record ! "Logique, explique Nick Leeder, la Saint-Valentin est tombée un samedi cette année, donc les gens n’étaient devant leur ordinateur comme au boulot. Par contre, ils avaient leur smartphone dans la poche…"

5. Un quart des recherches en ligne pour les vêtements
En 2014, 26% des recherches de vêtements en ligne ont été faites depuis un smartphone en France. Encore une fois, la marge de progression est importante. Ce taux monte à 37% aux Etats-Unis et 46% en Grande-Bretagne.

6. Les « m-requêtes » sur Google multipliées par 15 en quatre ans
Entre 2010 et 2014, l’essentiel de la croissance mondiale s’est faite grâce au mobile. Ainsi sur la période, les requêtes sur le moteur de recherche  via un ordinateur ont été multipliées par 1,2. Elles ont été multipliées par 15 sur mobile.

7. Les sites optimisés pour le mobile plus efficaces que les applis
Tous les sites rêvent de leur appli mobile dédiée. Et pourtant, l’étude de Google montre qu’un bon site optimisé pour le mobile est bien plus efficace. Ainsi, le trafic sur le site mobile d’Amazon est 1,6 fois plus élevé que celui sur son application. "Logique, explique Nick Leeder, si plus de 80% du temps passé sur son smartphone se fait sur des applications, il s’agit essentiellement du jeu, des réseaux sociaux et des applis des sites d’actu. Les consommateurs gardent seulement 12 applis et 95% des app mobiles ne sont pas utilisées après 30 jours…"

8. Le smartphone est un générateur d’achat d’impulsion
Google a pris l’exemple des Galeries Lafayette. 20% des achats en magasin aux Galeries ont été précédés d’une visite en ligne. Et 20% de ces visites ont été effectuées via un smartphone. Par ailleurs, 50% des visites via le smartphone ayant conduit à un achat se sont effectuées le jour-même.

9. Moins de trafic en magasin mais plus d’achats grâce au smartphone
Dans le secteur automobile, l’achat d’un véhicule était précédé de cinq visites en concession en 2004. Ce chiffre est tombé à 1,2 en 2004…  Autre chiffre étonnant : entre 2010 et 2014, le nombre de visites en magasin s’est effondré aux Etats-Unis, passant de 38 milliards à 17 milliards. Pourtant, rappelle le patron de Google France, les achats en magasin ont augmenté de 9% sur la période.

10. 24% des gens utilisent leur smartphone en magasin pour comparer
Le showrooming a plus que jamais la cote. Ainsi près d’un quart des Français va comparer les prix des produits directement depuis le magasin. "Des acteurs comme Darty l’ont bien compris, explique Nick Leeder. Ils réalignent systématiquement leurs prix sur ceux du e-commerce."

11. 25% des retailers n’ont pas de site mobile transactionnel
Visiter un site mobile d’un commerçant sans pouvoir acheter : ce n’est pas une blague et cela concerne encore un quart d’entre eux, selon Google. "C’est comme s’ils décidaient de fermer leurs points de vente un jour au milieu de la semaine", ironise Nick Leeder.

Nick Leeder, patron de Google France


 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA