14% des Français tentés par la franchise, les résultats de l'enquête 2014 de la Banque Populaire

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

ETUDE La 11e édition de l'Enquête annuelle de la franchise, menée par le CSA sous la houlette de la Banque Populaire et de la Fédération française de la franchise, illustre une fois de plus le dynamisme de ce secteur où plus 14% des Français aimeraient s'investir. Retrouvez les principaux résultats de cette enquête de référence et l'analyse de Florence Soubeyran, responsable du pôle franchise et commerce associé de la Banque Populaire.

Florence Soubeyran, responsable du pôle franchise et commerce associé de la Banque Populaire explique que si le secteur reste dynamique c'est aussi du fait des franchiseurs qui ont renforcé leurs actions et leurs investissements.
Florence Soubeyran, responsable du pôle franchise et commerce associé de la Banque Populaire explique que si le secteur reste dynamique c'est aussi du fait des franchiseurs qui ont renforcé leurs actions et leurs investissements.© Thomas Gogny

Insensiblement, la franchise se mue en un secteur majeur de l’économie française. Avec près de 1800 réseaux et 45000 franchisés pour environ 50 milliards d’euros de chiffre d’affaires selon la Fédération et surtout une dynamique intacte, même au cœur de la crise. Un dynamisme que la 11ème enquête annuelle de la franchise menée par le groupe Banque Populaire en partenariat avec la Fédération française de la franchise (fff), qui vient d’être rendue publique, confirme.

Jugez plutôt : 67% des franchisés et 95% des franchiseurs se disent optimistes quant à l’avenir de leurs réseaux. Un score impressionnant alors que le discours ambiant sur la crise et le manque de dynamisme de l’économie française prédomine.

14% de Français se voient en franchisés !

Mieux, les candidats potentiels se bousculent : selon l’enquête du CSA pour le groupe Banque Populaire en partenariat avec la fff menée en juin dernier, sur les 35% des Français qui aimeraient créer leur entreprise (+7 points versus 2013), 41% envisageraient d’entreprendre en franchise : soit 14% des Français, énorme ! «C’est une volonté d’entreprendre marquante dans un pays que l’on dit peu porté sur la création d’entreprise », souligne Florence Soubeyran, responsable du pôle franchise et commerce associé de la Banque Populaire qui a commandité et piloté l’étude. Une volonté qui explique sans doute la hausse « confortable » du nombre de dossiers liés à la franchise traités par les agences de la Banque Populaire en 2014. Une banque qui revendique le leadership du secteur avec environ un quart des franchisés clients de la banque populaire.

Très actifs

Toutefois, au-delà de l’engouement pour un mode d’entreprenariat désormais bien encadré et sécurisé et des réelles vertus contracycliques du secteur, c’est aussi l’investissement croissant des acteurs qui explique cette étonnante dynamique : « Les franchiseurs ont beaucoup investi pour améliorer leurs réseaux et leurs enseignes depuis le début de la crise et encore plus cette année, note Florence Soubeyran : 62 % d’entre eux disent avoir renforcés les mesures d'accompagenment en 2014, ce que reconnaissent les franchisés qui sont 51% à avoir constaté ces actions. De plus, 74% ont fait évoluer leurs concepts, ce que reconnaissent 72% des franchisés ». Le nombre moyen de nouveaux points de vente que les franchiseurs comptent ouvrir dans les 12 mois reste d’ailleurs très élevé avec 9 unités envisagées, à comparer aux 7 unités effectivement ouvertes sur les 12 mois qui ont précédé.

Plus de qualités humaines et de déontologie

L’enquête révèle aussi de nouvelles attentes et valeurs que les franchiseurs vont devoir intégrer face à des franchisés qui semblent de plus en plus attachés aux "qualités humaines » dans le choix du réseau. Elles sont mises en avant par 68% des sondés. Une proportion en hausse de 5 points par rapport à 2013. Dans le choix de leur enseigne au moment de se lancer, les franchisés sont de plus en plus attentifs à la déontologie du réseau (58%, en progression de 8 points par rapport à 2013) et à son engagement environnemental et sociétal (39%, en hausse de 13 points en un an).

 

UNE IMPLICATION DANS LA VIE LOCALE

Cette dimension humaine, attachée à la franchise, concourt visiblement à faire progresser l’attachement des franchisés à leur réseau : c’est le cas pour 79% d’entre eux, une proportion en hausse de 10 points par rapport à 2013. Surtout, cette attitude, ils l’appliquent également à eux-mêmes puisqu’un bon nombre d’entre eux disent s’impliquer concrètement dans la vie de leur ville ou de leur quartier en tant que membre d’une association de commerçants (41%), sponsor d’un club sportif (38%), mécène d’une manifestation culturelle (23%) ou sponsor d’une association humanitaire (14%).« Ces dimensions humaines et sociétales prennent une importance croissante chez les franchisés. Les franchiseurs ne manqueront certainement pas d’intégrer ces attentes des futurs franchisés..."

 

Retrouvez ci-après les résultats complets de la 11eme enquête annuelle de la franchise, Banque Populaire, fff: 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA