15 ans de LSA.fr. Janvier 2009, Ikea devient le numéro un français du meuble avec 15,7 % de parts de marché

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

DossierA LA UNEANNIVERSAIRE LSA.FR Arrivé en France sur la pointe des pieds en 1981, Ikea s’installe dans le trône du roi de l’ameublement en 2009. Dynamisé par l’ouverture de 4 nouveaux magasins, le suédois ravit alors la première place à Conforama, qui tente toujours aujourd’hui de recoller. Les célèbres magasins jaune et bleu installés à proximité des grandes agglomérations se sont aujourd’hui installés dans l’inconscient collectif, que ce soit pour la facilité de montage des meubles, l’omniprésence d’Ikea chez les jeunes ménages, ou pour l’uniformisation des intérieurs parfois reprochée à la société créé par Ingvar Kamprad. En 2009, Ikea était encore en pleine ascension, mais le panorama du meuble a changé depuis. La consommation s’est tassée, pour ne pas dire qu’elle a chuté, et le suédois a perdu de sa superbe. Sur l’exercice 2012-2013, faute d’ouvertures de magasins, Ikea a vu ses ventes chuter de 4,3% à 2,39 milliards d'euros, et son aura s’étioler un peu. Mais l’enseigne peut se targuer d’être toujours indépendante, et reste fermement devant ses concurrents avec 17,9% de parts de marché, devant les 15,3% de Conforama (racheté en 2011 par le sud-africain Steinhoff) et les 11,3% de But (propriété de Colony Capital, OpCapita et Goldman Sachs). Derrière le leader, la riposte est d’ailleurs en cours. En s’alliant avec Fly/Mobilier Européen, comme annoncé fin 2013, Conforama devrait peser plus lourd qu’Ikea en termes de puissance d’achat. La guerre entre enseignes est loin d’être terminée… surtout qu’Ikea vise 40 magasins en France d'ici à 2020, et 45 d'ici à 2025.

Ikea

PAPIER ORIGINAL, publié le 15 janvier 2009. Jean-Louis Baillot, le directeur général d'Ikea l'avait annoncé début octobre, c'est désormais officiel : Ikea est le numéro un français du meuble. Selon nos informations, le leader suèdois annonce à fin 2008 une part de marché de 15,7 % contre 13,6 % un an plus tôt, soit un gain de 2,1 points porté par l'ouverture de quatre nouveaux magasins. "C'est une réelle satisfaction pour nos équipes et une vraie reconnaissance de la part de nos clients. Mais nous n'allons bien sûr pas nous arrêter là", annonce le patron français, qui entend notamment poursuivre le maillage du territoire pour atteindre à moyen terme un réseau de 40 à 50 magasins (26 à ce jour). Relégué en deuxième position, le leader historique, Conforama, affiche désormais une part de marché de 14,3 %, en recul de 0,5 point tandis que But, en 3ème position, détient 9,2 %, soit un léger recul de 0,1 point par rapport à fin 2007.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA