1500 casiers automatiques de livraisons bientôt déployés dans les gares, centre-villes ou centres commerciaux

|

Le réseau Packcity (La Poste et Neopost) annonce un déploiement d’envergure de ce mode de livraison pour les colis en e-commerce ou click and collect, d’ici deux ans. Gares, centre-villes, centres commerciaux ou magasins...  Les clients pourront recueillir ou retourner leurs commandes Amazon, CDiscount, Vente-Privée.com ou Showroomprivé dans tous les lieux de flux, en composant simplement un code reçu par SMS. Détails.

Les casiers Packcity sont déjà testés dans deux Monop' (ici à Neuilly), om les clients retirent leurs commandes web. Le magasin, en échange, attire de nouveaux clients.
Les casiers Packcity sont déjà testés dans deux Monop' (ici à Neuilly), om les clients retirent leurs commandes web. Le magasin, en échange, attire de nouveaux clients.

Le phénomène des casiers de livraisons va connaître un gros coup d’accélérateur. Le réseau Packcity, co-détenu par Geopost (La Poste) et Neopost (un spécialiste de la traçabilité dans la supply chain), annonce ce mardi l’installation, d’ici deux ans, de 1500 consignes automatiques dans les lieux de flux, au plus près des passages des clients : gares, centres commerciaux, centre-villes et, même, dans les magasins, comme Monop' est en train de le tester, avec des casiers installés à l’entrée de deux points de vente parisiens. Carrefour, Nespresso, la Fnac ou Go Sport peuvent déjà livrer leurs clients dans ces casiers chez Monoprix, l'enseigne en tirant en retour un flux supplémentaire de clients.

Chaînon onéreux

Un mouvement de fond qui s’explique par la rapidité et la simplicité de livraison en casiers : le client compose un simple code reçu par SMS pour que le casier contenant sa commande s’ouvre. Et les mêmes casiers servent à retourner la commande, ce qui permet d’optimiser la logistique, le chaînon le plus onéreux. En même temps que l’opérateur livre les colis, il peut en effet reprendre les articles que le client désire retourner.

L’arrivée de ces casiers accompagne l’essor du click and collect en France (commande d’un article en ligne, retrait en magasin ou en casier), constaté notamment durant la dernière période de Noël. « Dans un contexte de fort développement du e-commerce, ces consignes Packcity situées dans des lieux faciles d'accès apportent une solution simple, adaptée et sécurisée aux destinataires de colis qui souhaitent plus d'efficacité et de souplesse pour les récupérer ou les renvoyer », indiquent les partenaires dans un communiqué.

3000 casiers à terme, l'international en ligne de mire

Les consignes, les logiciels associés, les services d'installation et de maintenance seront fournis par Neopost à Packcity France. Cette dernière sera en charge de l'exploitation, sous la marque Packcity, de deux réseaux distincts : un réseau dédié à GeoPost (1000 casiers)  et un réseau partagé, ouvert à d'autres transporteurs, aux grandes sociétés de distribution généralistes, ou aux distributeurs proposant des services de click and collect.

A terme, Packcity vise 3000 casiers et un développement international.

Darty, Dia...

Darty avait été le premier, en fin d’année dernière, à lancer dans l’Hexagone ses casiers de retrait en click and collect, avec la promesse d’un service gratuit  et d’un retrait seulement une heure après la commande sur Internet ou sur son mobile. En alimentaire, Dia a innové en installant la semaine dernière des casiers réfrigérés. Ils permettent de stocker aussi des produits frais (+4°C), le client pouvant retirer sa commande sous 30 minutes. Monoprix, lui, vient d’annoncer son intention d’installer des casiers dans les gares SNCF. L’enseigne livre déjà les restaurants des TGV.

Aux Etats-Unis, les « lockers » (casiers automatiques) sont en pleine expansion. Ils ont d'abord été imaginé par Amazon, en manque de débouchés "physiques" pour ses livraisons, qui implante des casiers dans les commerces de proximité, ces derniers générant du trafic dans leur magasin. Amazon a ensuite importé les "lockers" en Grande-Bretagne.

Aux USA, ces nouveaux territoires de la livraison sont aussi explorés par Walmart. Prochaine étape envisagée : l’installation de casiers dans les halls d’immeuble, une méthode innovante pour la livraison à domicile, qui permet de contourner la nécessité pour le client d’être présent pour réceptionner son colis.

Au Royaume-Uni, enfin, Waitrose teste déjà les casiers dans l’alimentaire, son concurrent Asda visant l’installation de lockers dans le métro londonien, de même qu’Amazon. Le métro de la capitale anglaise sera en effet ouvert 24h/24 en 2015. De quoi permettre aux commerçants de promettre un service de livraison disponible 24h/24 aux millions d'usagers.

 

Faites des demandes de devis pour vous équiper en logiciel pour magasin (caisse, gestion des stocks, etc.)

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message