Marchés

1664 s’invite sur la micro-niche des bières sans alcool

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Il pèse à peine 2% du marché en France, et manque de vitalité… 1664 arrive au rayon des bières sans alcool pour le réveiller. C’est la première fois qu’une marque de bière spéciale investit ce segment. Sur celui-ci se côtoient Buckler (Heineken), Kro Pur Malt (Brasseries Kronenbourg), quelques autres marques et MDD et depuis peu, Wit 0,0% et Wit Fruity Rosé 0,0% (Bavaria). Après Kro Pur Malt relancé en 2013, les Brasseries Kronenbourg (BK) lancent une deuxième marque sur ce segment, 1664 sans alcool (PVI : 3,95 €, le pack de 6 x 25 cl). Une petite mousse dont la fermentation a été stoppée au bout de trois jours (huit pour une bière classique) pour que le taux d’alcool n’atteigne que 0,5°. La législation française autorise l’appellation « bière sans alcool » pour tout produit brassé titrant moins de 1,2°, mais Kronenbourg a souhaité aller plus loin dans le but d’exporter rapidement cette nouveauté. « Nous commercialisons 1664 dans 160 pays et plusieurs législations sont à 0,5° d’alcool », précise Olivier Dubost, vice-président marketing de BK.

Lancée en GMS dans un premier temps, 1664 sans alcool bénéficiera de nombreuses journées d’animations. « Nous avons travaillé deux ans sur la recette de 1664 sans alcool afin qu’elle ait autant d’arômes qu’une vraie blonde », poursuit Olivier Dubost. Un point qui devra faire la différence car 1664 sans alcool sera 30% plus chère que la moyenne du marché.

Le plus

  • Le fait que 1664 soit une marque très connue peut réveiller ce segment de marché

Le moins

  • Les bières sans alcool sont mal identifiées en magasins.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA