Marchés

190 suppressions de postes envisagées chez Kraft Foods France

|

Kraft veut regrouper ses différentes activités françaises en une organisation unique, suite au rachat de Cadbury. 190 suppressions de postes sont programmées, contrebalancées par 95 créations d'emploi.

kraft foods logo

Suite au rachat de Cadbury l’an dernier, Kraft Foods France souhaite regrouper au sein d’une même organisation toutes ses activités (café, chocolat, biscuit, fromage et confiserie). Ce projet d’intégration présenté le 25 mai aux salariés devrait déboucher sur la suppression de 190 postes mais, précise Kraft Foods, va se doubler dans le même temps « de la création de 95 postes. Compte tenu de l’existence de 54 postes vacants, le bilan net d’emplois concernés pourrait être de 41 postes sur un effectif total de plus de 4900 personnes ». L’objectif de ce projet à horizon mars 2012 est de calquer l’organisation du groupe en France sur le modèle européen, et de gagner 1% de croissance organique supplémentaire par an. Aucune fermeture de site industriel n’est prévue, la mesure touchant les sièges sociaux des différentes branches de Kraft en France. « Après avoir racheté Lu et Cadbury (…) Kraft Foods leur applique son mode opératoire habituel : acquisition, restructuration, regroupement et licenciement » déplorait il y a quelques jours le syndicat FGTA-FO, ajoutant que 89 autres salariés des entrepôts de Moissy-Cramayel (77) et Satolas (38) vont voir leur contrat de travail transféré chez le sous traitant FM Logistic.
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter