Marchés

2/3 des entreprises françaises vont remettre à plat leurs achats transport cette année

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
0501_camion

Une grande majorité d’entreprises françaises souhaite repenser son organisation transport cette année : c’est le premier enseignement d’un sondage réalisé par le cabinet bp2r auprès de 152 entreprises françaises de toutes tailles, industriels et distributeurs (hors entreprises de transport) :
- 75 % estiment la période propice au lancement d’un nouvel appel d’offres transport,
- 66 % vont ouvrir cet appel d’offres à de nouveaux transporteurs.

Compte-tenu des fortes pressions qui s’exercent sur les budgets des entreprises (hausse du du gazole et arrivée de l’écotaxe poids lourds), cette vague d’appels d’offres pourrait créer une nouvelle donne en matière de transport.
Ce sondage souligne un deuxième fait marquant :
la majorité des entreprises applique aujourd’hui une politique d’achats de transport structurée et qualitative, et cela s’illustre sur trois points principaux :
- 82 % des entreprises ont centralisé leurs achats au niveau national ou européen,
- Une grande majorité d’entre elles s’est constituée des critères de référencement uniformes (64 %), et des grilles tarifaires harmonisées (60 %),
- 55 % ont signé un contrat avec chacun de leurs prestataires réguliers.

En l’espace de cinq ans, les entreprises ont construit un référentiel achats transport, sur des bases d’évaluation homogènes.

Pour Xavier Villetard, Dirigeant Associé de bp2r : "« les achats transport tendent aujourd’hui vers l’excellence dans les entreprises françaises, avec en grande majorité des achats centralisés, des critères d’évaluation uniformisés et des contrats systématisés. Le sondage met ainsi en évidence un certain nombre de comportements-experts qui est la marque d’une réelle politique d’achats dédiée aux transports.
Pourtant, distributeurs et chargeurs ne s’inscrivent que partiellement dans une stratégie dynamique de leurs achats transport : les données sont encore statiques, les outils d’analyse succincts et les comparatifs incomplets. La volonté affichée des entreprises de faire de nouveaux appels d’offre transport en 2012 pourrait cependant changer la donne : sous la pression de nouveaux coûts susceptibles de toucher le secteur du transport, nombre de distributeurs et d’industriels sont aujourd’hui portés à optimiser leurs achats transport mais aussi à piloter de façon plus dynamique ces achats transport : le rôle du Conseil est d’accompagner cette mutation nécessaire.»

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA