2. Savoir trouver les bonnes synergies dans l'e-commerce

|

DossierAdossé à Casino, Cdiscount joue à fond la mutualisation avec l'enseigne, à la fois sur la logistique existante et les magasins comme lieu de retrait de produits. Un modèle original pour se différencier d'Amazon.

En plus des modes de livraison classiques, Cdiscount propose le retrait de marchandises dans les magasins Casino.
En plus des modes de livraison classiques, Cdiscount propose le retrait de marchandises dans les magasins Casino.© DR

Après avoir marqué sa différence sur le web grâce au ton osé de ses promotions, Cdiscount se distingue désormais de ses concurrents par une organisation logistique inédite. La désormais filiale à 100% de Casino a bâti, depuis plus d'un an, une offre de livraison de produits dans les magasins du « grand frère » distributeur. 400 000 articles ont déjà été retirés par ce biais depuis mi-2009. Les synergies ne s'arrêtent pas là. « La différence de notre modèle, lance le directeur général, Emmanuel Grenier, c'est de pouvoir mutualiser en grande partie nos moyens avec ceux de Casino. »

 

Double économie

Ce schéma permet en effet aux commandes Cdiscount de se greffer sur la logistique existante de l'enseigne. « Concrètement, la préparation de commande s'effectue chez nous, puis les colis sont envoyés chez Casino. » Ils sont alors mixés avec... les produits frais. Idéal pour raboter les coûts : les camions augmentent ainsi leur taux de remplissage, et Cdiscount fait l'économie d'une course. Cette configuration permet au passage d'étendre l'envergure de ce service gratuit pour le client, puisque les points de vente sont livrés trois à quatre fois par semaine et sont donc autant d'occasion d'acheminer la commande Cdiscount vers le magasin-point de retrait. « La prochaine étape, logique, sera de gérer les retours produits par ce même canal », annonce Emmanuel Grenier.

 

Zones urbaines et rurales

Concernant le retrait en magasin, une double typologie est établie. Les petits produits de moins de 30 kilos, qui représente 8 millions de colis chaque année, peuvent être livrés dans une partie des magasins de proximité de l'enseigne. En l'occurrence les quelque 2 000 Petit Casino, bientôt rebaptisés Casino Shopping. Le nombre de points de vente concernés va bientôt s'étendre. À Franprix d'abord, dont quelques unités parisiennes offrent déjà le service, et aux Vival, en zones rurales. Difficile de savoir si la mayonnaise a pris auprès du consommateur : le service ayant démarré récemment, Cdiscount n'a encore livré aucun chiffre.

Ce qui n'est pas le cas pour les articles au-delà de 30 kg que Cdiscount, suivant le même schéma, offre de livrer et de retirer dans 120 hypers Casino. « Plus de 40% de nos clients optent pour ce mode de retrait », révèle Emmanuel Grenier. Un chiffre important, sachant que Cdiscount écoule au total, chaque année, 800 000 articles de plus de 30 kilos.

Avec ce modèle logistique et de livraison inédit, « Cdiscount offre un axe majeur de différenciation avec Amazon », le grand rival du web, juge Emmanuel grenier. Du point de vue du client, le retrait en magasin induirait une « sécurité psychologique » supplémentaire, liée au contact physique avec les vendeurs. Lesquels assurent le service pour Cdiscount mais restent salariés Casino. L'enseigne espère, elle aussi, tirer parti de ce schéma, en tablant sur le fait que le client qui se déplace en point de vente pourrait en profiter pour faire ses courses.

L'objectif

S'appuyer sur la logistique et les points de vente Casino pour dégager des synergies et créer un axe différenciant pour le client, qui se voit offrir un service gratuit ou moins onéreux qu'une livraison classique, et un point de contact avec le commerçant.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Article extrait
du magazine N° 2190

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message