2007, année du vélo de ville

|

«Certains vont essayer d'expliquer ces chiffres par des phénomènes parallèles, d'autant qu'il y a une vraie Vélib' Mania qui joue. Mais elle est difficile à mesurer, et, surtout, les Vélib' ou Vélov ne sont évidemment pas comptabilisés dans nos statistiques de ventes ! » Thierry Fournier, président du Conseil national des professions du cycle, se veut prudent. L'année 2007 a été bonne pour le secteur, avec 3 527 600 vélos vendus (autant qu'en 2006, à 100 unités près) et une progression de 5,5 % du chiffre d'affaires. Cette évolution s'explique à la fois par une hausse des prix moyens - laquelle s'explique par la baisse continue de la part de marché des hypers, dont les ventes baissent de 7,5 % - et par un changement de répartition des ventes entre familles de produits. Si les VTT et BMX voient leurs volumes s'éroder, le vélo de ville explose (+ 35 %) ! Dernière tendance émergente, assez proche : les vélos à assistance électrique sortent de la marginalité, avec 9 700 exemplaires vendus pour un prix moyen d'environ 1 000 E. Certains professionnels y voient déjà l'une des grosses tendances 2008.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2039

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous