Marchés

2012 en voie d’être «la pire année jamais connue» pour le prêt-à-porter féminin

|

Avec un recul des ventes de 5,8% au premier semestre et une deuxième partie d’année qui s’annonce difficile, le marché du prêt-à-porter féminin traverse une période gros temps.

Le prêt-à-porter féminin
Le prêt-à-porter féminin©

« Si la tendance se confirme, nous nous apprêtons à vivre une année comparable à 2009, la pire année qu’on ait connu (Ndlr, les ventes avaient reculé, cette année-là, de 3,5%) », assure estime ainsi François-Marie Grau, le secrétaire général de la Fédération française du prêt-à-porter féminin.

De janvier à juin 2012, les Françaises âgées de 13 ans et plus ont dépensé 4,9 milliards d'euros pour se vêtir (en baisse de 5,8%, donc), avec un budget moyen de 176 euros par femme, selon le bilan semestriel établi par la fédération. Sur la même période, les ventes d'habillement en général ont reculé de 3,7%, (-2,5% pour les habits masculins, -2% pour ceux des enfants).

La Fédération explique cette baisse par la hausse des dépenses contraintes qui oblige à des arbitrages, et par la météo capricieuse, défavorable aux nouvelles collections présentées en magasin.

« Non seulement les femmes consomment moins, mais elles recherchent des prix barrés, c’est-à-dire des soldes et des promotions », indique François-Marie Grau. Ainsi, ces dernières, qui représentaient 36,7% des ventes en 2011, sont maintenant passées à 39,7% au premier semestre 2012.

 

 

Tous les fournisseurs de rayonnage sont sur Magasin LSA

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter