2015, encore une année de croissance pour L’Oréal

|

En 2015, L’Oréal a réalisé un chiffre d’affaires de 25,26 milliards d’euros, soit une croissance de 3,9% à données comparables. De bonnes performances, une fois encore, portées par la division Cosmétique Active et le Luxe. Les produits Grand Public ont retrouvé du dynamisme au second semestre grâce au maquillage.

La division Cosmétique Active a tiré la croissance de L'Oréal en 2015.
La division Cosmétique Active a tiré la croissance de L'Oréal en 2015.© L'Oréal

Tout va très bien, ou presque. En 2015, L’Oréal a réalisé une croissance de 12,1% à données publiées et de 3,9% à données comparables pour atteindre un chiffre d’affaires de 25,26 milliards d’euros. Seul bémol : la division Produits Grand Public n’a pas surperformé le marché. "Mais la croissance s’est renforcée au second semestre grâce, en particulier, à la forte accélération sur la catégorie du maquillage", tempère Jean-Paul Agon, Pdg de L’Oréal dans un communiqué de presse. Et avec des ventes s’élevant à 11,84 milliards d’euros, les Produits Grand Public affichent tout de même une croissance de 2,5% à données comparables. Ce résultat honorable est pourtant éclipsé par les excellentes performances de la division Cosmétique Active (1,8 milliards d’euros, +7,8%) et de celle du Luxe (7,2 milliards d’euros, +6,1%). Les Produits Professionnels, eux, continuent leur progression régulière (3,40 milliards d’euros, +3,4%). "Par zone géographique, L’Oréal a encore accentué son leadership en Europe et a nettement accru sa performance en Amérique du Nord au fil des trimestres. Les Nouveaux Marchés ont connu une évolution plus contrastée, dans un contexte tendu dans certains pays, comme le Brésil et la Russie", déclare Jean-Paul Agon.

Les ventes en e-commerce progessent

Le Pdg souligne aussi l’importance grandissante du digital : "Atteignant 1,3 milliard d’euros, les ventes en e-commerce ont connu une croissance particulièrement rapide et ont atteint plus de 5 % du chiffre d’affaires du Groupe." Ce chiffre comprend les ventes de L’Oréal sur ses sites propres et l’estimation du chiffre d’affaires des marques du groupe sur les sites e-commerce de leurs distributeurs, à données comparables. Pour 2016, Jean-Paul Agon se veut rassurant : "Dans un environnement économique volatil et incertain, en particulier dans certains pays émergents, le Groupe peut compter sur sa présence équilibrée par métier, par circuit de distribution et par zone géographique. Nous abordons l’année 2016 avec l’ambition de surperformer le marché cosmétique et de réaliser une nouvelle année de croissance du chiffre d’affaires et des résultats."

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message