2016, l’année Facebook, mais pourquoi ?

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier Démodé, has been, dépassé ? Après des mois de silence, la stratégie de Mark Zuckerberg a payé, et Facebook revient sur le devant de la scène. Au programme, refonte du centre de notifications, développement d’une marketplace. En 2016, Facebook entame une petite révolution. 

Refonte du centre de notification, marketplace, micro-vidéo... En 2016, Facebook va multiplier les changements.
Refonte du centre de notification, marketplace, micro-vidéo... En 2016, Facebook va multiplier les changements. © Brian Jackson - Fotolia

Facebook est mort, vive Facebook ! Annoncé sur la fin depuis plusieurs années, boudé par les plus jeunes, Facebook est condamné depuis déjà quelques années. Pourtant, rien ne semble avoir changé. Le réseau social reste omniprésent, et risque de le devenir encore plus. 2016, année Facebook ? Alors que l’image de Facebook s’était dégradée, la compagnie est sortie des radars pendant quelques mois, une stratégie pensée par Mark Zuckerberg, explique Marie Dollé, spécialiste du contenu digital chez Kantar Media. "Il y avait un problème avec la marque Facebook, alors l’entreprise a continué à acheter mais en laissant ses acquisitions sous leur propre marque" assure la jeune femme. Aujourd’hui des personnes se disent sorties du giron de Facebook, "mais quand vous êtes sur Instagram ou sur WhatsApp, vous êtes sur Facebook" sourit Marie Dollé. Moins visible, Facebook en a profité pour redorer son blason. La firme a multiplié les initiatives ces derniers mois, avec les Safety Check, qui permettent de se signaler en sécurité, comme on l’a vu pendant les attentats du 13 novembre 2015, ou encore un signalement pour aider les personnes suicidaires en Australie. La sécurité de Facebook a aussi été améliorée. Après des mois de silences, 2016 sonne le renouveau de Facebook, le réseau social sera omniprésent, d’après Marie Dollé.

La refonte du centre de notification
Les notifications, c’est Facebook qui les a inventées, il devrait aussi les révolutionner. Spécialiste du contenu digital chez Kantar Media, Marie Dollé explique que le centre de notification va être entièrement refondu en 2016. "Il est encore en test car on ne l’a pas encore vu, raconte-t-elle, mais on peut imaginer que les notifications seront plus personnalisées et mieux ciblées". Grâce à ses algorithmes, Facebook connait bien ses utilisateurs. Marie Dollé explique par exemple que si vous avez de l’intérêt pour un acteur, vous pourriez recevoir une notification lorsque son film sort, lorsque vous parlez de maquillage, vous pourriez recevoir une notification pour L’Oréal, et notamment des bons de réduction. La jeune femme raconte qu’un bloggeur qui parlait de basket, expliquait avoir reçu une notification pour un match. Les notifications devraient être mieux géo-localisées, et proposer un contenu plus local, mais aussi donner du contrôle aux utilisateurs, qui pourront facilement jouer sur les paramètres pour choisir ce qu’ils ont envie de voir.

Facebook veut devenir une marketplace
La marketplace Facebook faisait parler avant 2015, pourtant, c’est en 2016 et 2017 qu’elle devrait se développer. Sur le modèle de WeChat en Chine, Facebook a annoncé vouloir concurrencer Amazon et eBay explique Marie Dollé. Les pages des sociétés vont être refondues pour permettre les achats. Mais Marie Dollé met en garde : "Facebook reste un levier, il doit générer du trafic". L’idée ne sera donc pas de proposer l’ensemble de la collection sur Facebook, qui reste un réseau social, mais plutôt d’y présenter une dizaine de produits phares, pour rediriger vers son site, sur lequel il faut principalement miser. Le contenu des pages appartient toujours à Facebook, il faut rester dans une logique de gagnant/gagnant, et simplement s’en servir.

Les marques doivent s’adapter
Les vidéos explosent cette année sur Facebook, qui est le 2e canal de visionnage après YouTube, c’est donc un format sur lequel il faut miser. Mais la vraie nouvelle tendance, ce sont les micro-vidéos, "il faudra être court simple et évocateur en 3secondes, explique Marie Dollé, il va falloir bien cibler le message". Ces micros-vidéos vont notamment pouvoir remplacer la photo de profil.
En 2016, Facebook va multiplier les nouveautés. Si le réseau social doit conserver la simplicité qui fait sa popularité, il devrait revenir sur le devant de la scène, en étant omniprésent dans le quotidien de ses utilisateurs. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA