Covid-19 : Vers des pertes de 30 milliards d’euros pour la restauration en 2020

|

Epidémie, confinement, couvre-feu… La restauration subit de plein fouet la crise sanitaire liée au Covid-19. Le cabinet Gira conseil estime que le secteur devrait perdre la moitié de son chiffre d’affaires, soit 30 milliards d’euros en moins. 

Depuis le 30 octobre 2020, 77 millions de repas ne sont pas servis, soit un milliard d'euros de recettes perdues selon Gira conseil.
Depuis le 30 octobre 2020, 77 millions de repas ne sont pas servis, soit un milliard d'euros de recettes perdues selon Gira conseil.© subbotina/123RF

On savait que les pertes seraient colossales pour la restauration, Gira conseil en précise aujourd’hui l’ampleur: " Nous estimons que la perte de chiffre d’affaires globale en 2020, par rapport à 2019, devrait se situer entre -50% et -55%. Soit une perte sèche d’au moins 30 Milliards d’euros pour le secteur de la restauration commerciale et hôtelière", assure Bernard Boutboul, président du cabinet. En 2019, le secteur a en effet enregistré un chiffre d’affaires de 61 milliards d’euros en 2019.

Avec ce second confinement, en place depuis le 30 octobre 2020, 77 millions de repas ne sont pas servis, soit « un milliard d'euros de recettes perdues », précise encore le président.

Dans le détail, le secteur a en effet marqué un coup d’arrêt cette année lors du premier confinement, qui a débuté au mois de mars. La fermeture des établissements de restauration a été ordonnée le 14 mars 2020 et s’est étendue jusqu’au 11 mai 2020. Nouveau coup d’arrêt à partir du 15 octobre. L’instauration du couvre-feu a ainsi entrainé un recul de 74% du chiffre d'affaires du secteur comparé à la même période l'année dernière. Depuis le 30 octobre, avec le début du second confinement, seule la livraison est possible pour ces professionnels.

1/3 de restaurants font du click and collect

Si certains ont mis en place du click and collect, la pratique reste rare. Sur 2.000 restaurateurs interrogés dans toute la France pour l’Umih, l’organisation patronale dédiée à ce secteur, 33 % des restaurateurs ont prévu de mettre en place une solution de vente à emporter, 19,5 % se sont déclarés « en réflexion » sur le sujet, les autres, donc la majorité, n’envisageant pas cette piste pour maintenir une partie de leur activité.

Infographie récapitulative :

 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter