3Suisses mis en vente par le groupe 3Si

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La maison mère du e-marchand, le groupe 3Si, a annoncé la mise en vente de la totalité de ses activités e-commerce en France, Belgique, Allemagne, Autriche et République tchèque.  

En 2014, 3Suisses avait définitivement abandonné le catalogue papier pour devenir un pure player
En 2014, 3Suisses avait définitivement abandonné le catalogue papier pour devenir un pure player

L'ère du e-commerce au sein du groupe 3Si touche à sa fin. La filiale du groupe allemand Otto, a en effet annoncé sa décision de se délester de ses activités de e-commerce en France, Belgique, Espagne, Allemagne, Autriche et République tchèque. Cette annonce intervient deux semaines après que le groupe 3Si a annoncé la cession du site ’mode et maison’ destiné aux jeunes seniors, Blancheporte, à son directeur général Franck Duriez. Ainsi, 3Si cherche des repreneurs pour le site belge Unigro, spécialiste de la vente de mobilier et de décoration, pour 3 Pagen e-marchand positionné sur la décoration, les articles de ménage et de santé, Cemod (République tchèque), et Cogemag-Excédence (France). Dans la foulée, 3Si maintient le processus de vente des enseignes Becquet (France) et Venca en Espagne, engagés depuis juin 2015. Cela représenterait au total un périmètre de 400 millions d'euros.

3Suisses : une nouvelle structure créée pour être revendue

"La situation actuelle de 3Suisses en France et en belgique ne permet pas une cession qui assurerait un futur à l'activité et à la marque", précisé le groupe dans un communiqué. 3Si envisage donc de créer une nouvelle structure, "porteuse des ambitions de la marque", car pour l'heure la situation juridique de 3Suisses ne permet pas la cession de l'entreprise. Cette nouvelle structure serait animée par une quarantaine de collaborateurs (contre 147 actuellement) afin notamment de gagner en agilité, et un renforcement des partenariats notamment avec Venca est par ailleurs envisagé. L’entité 3Suisses Belgium lui serait rattachée sans impact sur son fonctionnement et son implantation en Belgique. In fine, c’est cette nouvelle structure (constituée des sociétés en France et en Belgique) qui serait mise en vente.

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA