4. L'innovation se met toujours plus au vert

|

DossierLes économies d'énergie restent le cheval de bataille des fabricants.

Déjà en pointe en la matière, les appareils enchaînent les performances énergétiques. Et, dès cette fin d'année, ils afficheront une nouvelle étiquette énergétique, ajoutant trois crans de performance, les décibels et une indication de la consommation d'eau et d'électricité annualisée. Pour répondre à ces exigences, les marques rivalisent de créativité : 38 dB seulement annoncés en lave-vaisselle par Siemens, ou 6 l d'eau nécessaires au dernier modèle de Whirlpool pour laver treize couverts.

« La clé est de proposer un produit, certes, très économe, mais aussi simple et qui apporte un vrai " plus " », résume Fabien Seingier, directeur général d'Electrolux, qui développe sa gamme de lavage avec vapeur, un système aidant à réduire la corvée du repassage. FagorBrandt et BSH étendent leurs lignes de lave-linge avec système de dosage de lessive automatique évitant le gaspillage d'eau au rinçage, tandis que Candy Hoover propose de laver à 20 °C au lieu de 40 °C pour la même efficacité. En parallèle, les capacités des machines augmentent, pour le même encombrement. 

 

« Vers la mutualisation des appareils »

Les progrès seraient-ils bientôt trop à la marge et trop coûteux pour valoir le coût de la commercialisation ? « La prochaine étape sera une rupture technologique ou une nouvelle vision de l'utilisation des ressources, par exemple la mutualisation de l'énergie des appareils », prédit Vincent Rotger, directeur du marketing et de la communication de Whirlpool. Reste le problème de la valorisation de ces innovations. D'où la multiplication des contrats de distribution sélective : « Ils servent à protéger l'innovation technologique d'une érosion de prix trop forte en privilégiant les distributeurs capables de valoriser la nouveauté, les démonstrations produits et le service », explique Didier Bollé, directeur de la division Home Appliances de LG, qui en prépare pour 2012. BSH en a également lancé cette année sur certains de ses produits Siemens et Bosch. Désormais, la plupart des grandes marques en proposent, établissant un niveau de conseil, de visibilité ou de services devant être tenu par le distributeur. De quoi, espèrent-elles, freiner la chute des prix moyens...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2200

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message