4 magasins Albert Heijn proposent de zapper la caisse… et le paiement

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Après le test de janvier, l'enseigne Albert Heijn déploie sa technologie Tap to go dans 4 magasins de proximité, AH to go. Le client a une seule action à faire pour acheter : « taper » la carte de fidélité ou le mobile sur l’étiquette. Explications et vidéo.

Ah to Go fait grandement la promotion de son service à l'entrée de ses 4 magasins ayant déployés Tap To Go.
Ah to Go fait grandement la promotion de son service à l'entrée de ses 4 magasins ayant déployés Tap To Go.

Le client rentre, attrape un produit et sort, avec un paiement qui se fera automatiquement dans les minutes à venir. Non, ce scénario ne se déroule pas à Etats-Unis chez Amazon mais aux Pays-Bas, dans un magasin de proximité d’Ah to Go à Amsterdam. La chaîne du groupe Albert Heijn communique grandement sur les réseaux sociaux sur ce projet et elle met carrément en scène son directeur général pour promouvoir le service Tap and Go.

L’objectif consiste à zapper le passage à caisse, un classique, mais aussi le geste du paiement! Le client utilisera la carte de fidélité ou son mobile pour créer un panier virtuel en approchant l’un des deux éléments d’une étiquette. Une lumière verte avertira le consommateur que le produit a bien été compté. Et pour le paiement, aucune manipulation n’est à faire pour le consommateur. Au bout de 10 minutes de non-activité, le compte sera obligatoirement débité.

Usage de puce NFC active

Déjà 4 points de vente sont équipés de cette technologie qui repose sur le NFC (Near Field Communication) avec l’usage d’une carte de fidélité ou d’un smartphone et des étiquettes électroniques. Ces dernières, fournies par Opticon, sont alimentées par les rails pour utiliser et utilisent une puce NFC active. Autrement doit elle envoie et reçoit des infos de la carte ou le mobile qui est scannée.

Jan-Willem Dockheer, le directeur général, explique dans la vidéo que quatre magasins sont actuellement ouverts sur Amsterdam et que l’ambition du groupe est de généraliser cette technologie aux 80 points de vente.

Comme toujours dans ce type de scénario qui se déploie de plus en plus dans les enseignes de proximité principalement, il reste deux grandes questions : le coût du déploiement et la gestion de la démarque inconnue.

 

Vidéo de démonstration :

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA