Marchés

40 ans du code-barres: connaissez-vous les grandes dates

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Coups d'oeil sur la (riche) histoire du pictogramme.

Code barre

1952

Le 7 octobre, deux étudiants américains, Norman Joseph Woodland et Bernard Silver, déposent un brevet concernant un code à lignes verticales en forme de cercle concentriques ou « œil de bœuf ». Leur idée a consisté à combiner le système de sonorisation de films et le code morse. Leur idée : les cercles permettent au code de mieux fonctionner, car il pourrait être scanné dans toutes les directions.

1967

Le distributeur Kroger et le fabricant de caisses RCA explorent la faisabilité d’une caisse de sortie automatisée.

1973

La 3 avril, un « subcommittee », présidé par Alan Haberman entouré de représentants de distributeurs (Winn-Dixie, General Foods…) et d’industriels (P&G…), choisit un symbole de code-barres, permettant la lecture optique du code sur des produits, et intégrer le code UPC à 10 chiffres (5 pour identifier le fabricant, 5 pour identifier le produit). C’est le code proposé par IBM qui est retenu.

1975

Le 23 septembre, un comité européen ad hoc entérine la structure de codification dite EAN 13 (European Article Number), plutôt qu’un code à 7 chiffres, qui aurait une capacité limitée d’identification de dix millions d’articles. Insuffisant, à l’heure où les grands magasins comptent déjà un million de références.

1977

Le code à barres EAN (association européenne pour la codification des produits) est officiellement adopté en Europe et en France. Il comporte 13 chiffres. Les Etats-Unis conservent leur UPC à 12 chiffres.

1982

Suppression du marquage des prix à l’unité en France. Les mentions obligatoires, dont le prix, peuvent être portées sur un écriteau à proximité immédiate des produits.

1993

Le code DataMatrix, qui sera reconnu par la suite par GS1 est lancé. Ce code-barres « 2D », peut stocker un grand nombre de données sur une surface imprimée très réduite, ce qui lui confère de réels atouts pour la sécurité sanitaire, la lutte contre la contrefaçon, la traçabilité... Le GS1 DataMatrix permet aujourd’hui de visualiser des vidéos, d’accéder à des sites web, ou rend possibles les applications de e-packaging, de e-ticketing ou de fidélisation.

2005

Le 10 février,  Gencod EAN France se rebaptise GS1 France, suite au changement de nom de l'organisation internationale EAN/UCC, devenue GS1. Les organisations européennes et américaines se sont rapprochées pour créer GS1 et établir des standards véritablement internationaux.

Grâce au Magasin LSA, trouver tout le matériel d'équipement de caisses

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA