5 conseils avisés pour une vitrine digitale efficace

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Certes le digital se développe un peu partout dans les vitrines, néanmoins, quelques règles s’imposent pour faire de ces écrans des relais de communication performants, et attirer ainsi plus de trafic en magasin. 

Campagne Detox Greenpeace Benetton

Dans le centre commercial Aéroville, situé dans la zone aéroportuaire de Roissy Charles-de-Gaulle, on compte 45 vitrines dotées d’écrans sur les 90 magasins présents. Un chiffre énorme qui montre l’accélération de la digitalisation des points de vente et de leur vitrine. Mais attention, le support ne fait pas tout ! Encore faut-il savoir les utiliser à bon escient. Voici quelques conseils d’experts.

1. Les écrans restent des médias de masse

Premier enseignement clé, « les écrans sont des médias de masse, ce n’est pas du one-to-one, il ne faut donc pas personnaliser le message que l’on communique » conseille Marc Ballu, président de retail medias, à l'occasion des journées du Club digital medias et Popai. L’écran doit véhiculer des valeurs chères à l’enseigne. L’expert cite par exemple les écrans de Kiabi qui affirment clairement la politique de prix bas des magasins.

2. Ils sont un médias d’émotion (et non d’information)

« Quand on sait que le temps de lecture des écrans est compris entre 3 et 7 secondes, on comprend bien que c’est l’image qui prime » assure Marc Ballu. Lui préconise donc ds visuels et déconseille fortement les longs textes et les fines typologies, qui sont souvent illisibles.

3. Big is beautiful

L’adage était déjà vrai pour les affichages publicitaires classiques, le digital n’échappe pas non plus à cette règle. En clair, les écrans grand format en imposent plus et captent plus vite l’attention des flâneurs.

4. Les écrans nécessitent un contenu spécifique

Giovanni Flore, responsable du digital pour le groupe Benetton, a travaillé sur les nombreuses attractions digitales mises en place dans les 13 flagships de l’enseigne de prêt-à-porter italienne. A chaque fois, des contenus spécifiques ont été élaborés pour les écrans.

Citons par exemple des mannequins qui se collent contre les écrans ont ainsi l’impression d’ y être enfermés. Ou encore des films interactifs crées pour les enfants.

 

Exemple d’une campagne réalisée pour les écrans de Benetton à l'occasion de la journée de la femme (flagship milanais) :

 5. Les écrans doivent s'ancrer dans une stratégie globale

Dernier point essentiel, « Le digital seul ne fonctionne pas, il faut créer des aspérités et compléter le dispositif pour créer une expérience globale », assure Hélène Bardy, ?responsable du concept de parfumerie sélective Une heure pour soi qui appartient au groupement Leclerc. Les instituts de beauté ont été repensé il y a tout juste un an avec de nouvelles vitrines digitales munies d’affichage intéractif. L’un des écrans sert à faire découvrir, chaque mois, une fragrance différente.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA