5. La communication se renouvelle

|

Dossier Le Gem semble délaisser le petit écran : « seulement » 12 millions d'euros brut d'investissements sur le premier semestre.

« Sur le total des médias, les annonceurs ont dépensé moins de 46 millions d'euros, contre 73 millions en petit électroménager », note Corinne in Albon, directrice marketing de Kantar Media. « Au vu de la réduction des budgets, il faut être plus malin pour toucher le public », confirme Gilles Bonnin, PDG de Candy Hoover. Plus question donc, sauf grand lancement, de matraquer en télé...

Plus utile non plus ? « Notre enjeu n'est plus de faire connaître LG, dont la notoriété atteint 71% en lave-linge, mais de travailler la préférence de marque », répond Hervé Vaillant, directeur des relations extérieures du groupe, qui organise depuis trois ans un concours de cuisine, le LG Life Tastes Good Championship. « Nous avons enregistré 10 000 inscrits au concours et 230 000 visites sur notre site. » Une bonne manière de faire découvrir l'offre étant encore de permettre de l'essayer.

Expériences aussi, mais plus virtuelles, avec BSH et son « advergame » (jeu publicitaire, en français) sur Facebook : le joueur doit y élever un petit oisillon ! « L'intérêt est que le joueur doit s'y connecter régulièrement », explique Valérie Rousseau, directrice de la communication de BSH. Whirlpool, lui, mise sur l'expérience en magasins et a installé 650 machines de démonstration. « Mais nous reviendrons en télévision l'an prochain », annonce Vincent Rotger, directeur du marketing et de la communication de Whirlpool. La marque y croisera peut-être Beko, parrain de Top Chef sur M6 l'an dernier. « Ce sponsoring nous a permis de gagner 12 points de notoriété, à 38%, à l'issue de l'émission », détaille Brigitte Petit, présidente de Beko France.

 

Mécénat, du Louvre à Arsenal

Haier, handicapé par une notoriété « ridicule, de l'ordre de 2% », avoue François Gaignard, directeur du marketing du groupe, a opté pour le mécénat et parraine la nouvelle exposition du Louvre. Mécène également, mais dans le sport, Indesit sponsorise le PSG, le Milan AC et, depuis 2011, Arsenal. Visibilité assurée : « Le foot est le sport le plus populaire, et notre clientèle est à 50% masculine », argue Pierig Bouret, responsable de la marque chez Indesit. La ménagère de moins de 50 ans n'est plus la seule à faire recette !

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2200

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message