56 millions de cartes de crédit, 53 millions d’adresses mails compromises : la très lourde addition de la cyberattaque chez Home Depot

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Victime d’un vol massif de données clients, le numéro un mondial du bricolage vient de révéler l’étendue des dégâts. En plus des 56 millions de données liées aux cartes de paiement, Home Depot s’est également fait dérober 53 millions d’adresses mails.

Plus de 100 millions de données clients et paiement ont été dérobées...

Un nouveau record ?
Plus de 100 millions de données clients et paiement ont été dérobées... Un nouveau record ?© Design Day

Aux Etats-Unis, on fait toujours les choses en grand. Et la dernière cyberattaque opérée chez Home Depot entre avril et septembre en est l’illustration. Mi-septembre, le distributeur américain indiquait que les données sensibles de 56 millions de cartes bancaires clients étaient compromises, battant au passage le record de Target (« seulement » 40 millions de cartes). Le 6 novembre, après plusieurs semaines d’enquêtes menées avec les autorités et des spécialistes, Home Depot a ajouté qu’en sus des données des cartes bancaires, 53 millions d’adresses mails avaient également été dérobées. « Ces fichiers ne contenaient pas de mots de passes, d’information sur les cartes de paiement, ou d’autres données personnelles sensibles » a commenté Home Depot. Le numéro un mondial du bricolage a aussi dévoilé le mode opératoire des hackers, qui se sont introduits dans les systèmes internes à l’aide d’un compte et du mot de passe d’un vendeur.

Vers une généralisation des cartes à puce pour plus de sécurité

Ils ont ensuite installé un logiciel qui a permis de recueilli les données de paiement liées aux cartes de paiement, qui fonctionnent encore sur le principe de la carte magnétique aux Etats-Unis. Depuis cet épisode, énième d’une série de vol de données qui a affecté plusieurs grandes entreprises américaines, l’entreprise est en train de déployer des terminaux de paiement pour des cartes à puce, tout comme Target, Walgreens et Walmart. Avec leur code secret à taper, ces cartes sont beaucoup plus sûres que les traditionnelles cartes magnétiques. Pour Home Depot, au dela des dizaines (centaines ?) de millions de dollars que risque de coûter cette cyberattaque pour rembourser les clients, le coût va être gonflé par l'installation de 85 000 terminaux de paiement pour cartes à puce. Le président Obama a d’ailleurs annoncé que les cartes de paiement fédérales allaient désormais toutes être équipées de puces, appelant le secteur privé -et donc les distributeurs- à suivre l'exemple gouvernemental.

 

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA