6 aliments sur 10 sont contaminés par leur emballage [Etude]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L’ONG Foodwatch dénonce la présence d'hydrocarbures dans des emballages alimentaires, notamment sur des références de pâtes, cacao en poudre, céréales, lentilles et riz. Grandes marques et marques propres sont concernées chez les distributeurs français.

Les MOAH (hydrocarbures aromatiques d'huile minérale) sont considérés comme étant cancérigènes et mutagènes.
Les MOAH (hydrocarbures aromatiques d'huile minérale) sont considérés comme étant cancérigènes et mutagènes.© viperagp - Fotolia.com

L’ONG allemande Foodwatch a publié le 27 octobre 2015 les résultats d’une étude consacrée à la présence d'hydrocarbures dans des emballages alimentaires. En France, le constat est sans appel : 6 aliments sur 10 sont contaminés par ces huiles minérales, appelées MOAH, et dangereuses pour la santé. Dans le collimateur de l’organisation, le riz, le couscous, les lentilles et les pâtes, mais aussi les corn flakes et le cacao en poudre, conditionnés dans des emballages carton souvent recyclés. "La France fait figure de mauvais élève, avec six produits testés sur dix (60%) contenant des huiles minérales de la catégorie la plus dangereuse", précise Foodwatch dans un communiqué. Parmi ces références, des produits de grande consommation comme des pâtes pour enfants de la marque Carrefour, du cacao en poudre Nestlé ou Van Houten, des lentilles Auchan, des corn flakes Intermarché ou Monoprix, du couscous bio, ou encore du riz E. Leclerc… "Ces substances toxiques sont suspectées d’être cancérogènes, mutagènes (qui altèrent le patrimoine génétique) et de perturber le système endocrinien", rappelle l’ONG. Si ces aliments ont pu être contaminés sur la chaîne de production, le stockage ou le transport, l'étude montre que la plupart des huiles minérales ont migré à partir des emballages en papier ou carton recyclés, car les aliments n’étaient pas suffisamment protégés.

120 produits de grande consommation examinés, dont 42 aliments

Cette étude a également été menée en laboratoire en Allemagne et aux Pays-Bas, sur un total de 120 produits examinés. Verdict : près de la moitié des aliments testés dans les trois pays (43%) a été contaminée par des hydrocarbures aromatiques d’huile minérale, ou MOSH.

Foodwatch a par ailleurs lancé une pétition en France, en Allemagne et aux Pays-Bas pour interpeller le commissaire européen en charge de la Santé et de la Sécurité alimentaire, Vytenis Andriukaitis. L’organisation demande des barrières efficaces pour tous les emballages alimentaires fabriqués à partir de papier et carton, et des limites spécifiques pour les substances nocives présentes dans les aliments, ainsi que l’application du principe de tolérance zéro pour les hydrocarbures aromatiques d’huile minérale.

L’intégration d’une couche protectrice directement dans les cartons, la mise en place de matériaux absorbants dans les cartons ou encore l’ajout de sachet dans des matières spécifiques pour protéger les aliments du contact avec les cartons sont des exemples de solutions cités par Foodwatch.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA