Smart Retail

6 clés pour mesurer le ROI d'un projet d'affichage dynamique

PUBLI-RÉDACTIONNEL Reporting, data, metrics : des termes souvent prononcés par les comités de direction, mais aussi par les responsables achats, qui ont tous deux besoin d’éléments factuels leur permettant d’engager des budgets dans des projets d’affichage dynamique. Et ils ont raison ! Ces chiffres permettent à une marque de s’améliorer en permanence grâce à une mesure objective – et en temps réel – de leur performance.

© Samsung

Smartphones et tablettes, mais aussi dispositifs RFID ou NFC, écrans dynamiques et QR codes sont autant d’outils à la disposition des retailers susceptibles de transformer en profondeur l’expérience client… Et de maximiser le ROI de ces nombreux dispositifs.

Mais pour franchir le pas, encore faut-il disposer d’éléments tangibles permettant d’apprécier la pertinence de ces outils dans une démarche commerciale quotidienne.

Voici six éléments de mesure essentiels à intégrer de toute urgence dans votre analyse.

1. Trafic en magasin

L’un des défis majeurs des points de vente physique est d’attirer efficacement le regard depuis la rue. Un contenu vidéo bien conçu aura un impact immédiat sur l’attractivité de la vitrine, et donc sur le nombre de chalands entrant dans la boutique ou l’agence. En mettant en place des supports réellement interactifs et pilotés à distance, les responsables de points de vente pourront même aller encore plus loin et proposer des contenus évolutifs au fil de la journée afin de s’adapter aux flux de circulation, ou même faire valoir des promotions ciblées dès qu’une opportunité se fait jour. Autant de dispositifs fortement innovants qui inviteront à prolonger l’expérience en magasin. De nombreux professionnels ont déjà pris conscience de l’efficacité du média vidéo et vantent son efficacité en matière de séduction de prospects. Quant à la mesure de cette donnée, tournez-vous simplement vers les compteurs de personnes déjà placés à l’entrée des boutiques.

2. Ventes

Parce qu’ils diffusent du contenu dynamique et intelligent, les écrans - stratégiquement placés dans le point de vente - répondent à une réelle attente client… et ont un véritable impact sur le nombre de ventes réalisées. Un restaurant pourra ainsi adapter l’offre à l’heure du jour et supprimer automatiquement de la carte un plat un rupture de stock. De même, une chaine de distribution pourra proposer dynamiquement des produits associés aux produits qui viennent d’être achetés en rayon, maximisant l’up-sell. Cerise sur le gâteau : il sera possible de vérifier l’accroissement des ventes entre deux magasins dont l’un n’est pas équipé, entre deux périodes similaires avant et après installation, ou entre deux références dont seulement l’une bénéficie d’une visibilité sur les écrans.

3. Promotions

Parce que le contenu diffusé sur les écrans est modulable à l’envie, ces derniers apportent une plus grande souplesse en matière de ventes ponctuelles. Finie la production de print, trop chronophage et trop peu flexible pour les enseignes ! Modifiez la playlist de diffusion en fonction de vos besoins (de déstockage, de push promo, en fonction du jour, de la météo…), directement via le logiciel dédié.

4. Panier moyen

Tactiquement placés dans les rayons et alimentés par des contenus adaptés, les dispositifs digitaux sont en outre de fantastiques outils de cross-sell ou d’up-sell. Grâce à la connaissance de plus en plus pointue des clients poussant la porte du magasin, les responsables de point de vente sont en capacité de construire un parcours client sur-mesure pour chacun de leurs visiteurs, et d’augmenter le panier moyen : un écran proposant une promotion sur les lunettes de soleil au rayon ski, par exemple, ou une promotion express pour un produit acheté précédemment par le client mais arrivé au terme de sa garantie… Autant de possibilités qui s’offrent désormais à tous les responsables de points de vente digitalisés !

5. Relation avec la marque

A l’heure de l’omnicanal, les points de vente peuvent – et doivent – tirer parti de la convergence des données client, qu’elles soient collectées en ligne ou en magasin physique. A l’entrée d’une boutique, un beacon peut détecter l’historique d’un client avec la marque et offrir aux vendeurs une information précieuse pour mieux l’orienter. Au sein même du point de vente, des dispositifs peuvent également maximiser les synergies entre « on » et offline, en proposant par exemple aux visiteurs de poster sur les réseaux sociaux leurs clichés pris au sein du magasin.

6. Analyse d’audience

L’analyse en temps réel des réactions de la cible vis-à-vis d’un message est désormais une réalité. Des algorithmes sophistiqués sont en effet en mesure de déterminer, en scannant les expressions du visage, les émotions ressenties par un visiteur, mais également son sexe et son âge. Ces éléments, qui ne sont pas enregistrés, permettent d’adapter dynamiquement le contenu diffusé afin de garantir une adhérence optimale entre le message et la cible.

 

Ce contenu vous est proposé par Samsung

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter