7-ELEVEN, le champion mondial de la proximité

|

La première enseigne alimentaire de proximité au monde se déploie en franchises dans seize pays. Particularité : ses magasins sont ouverts vingt-quatre heure sur vingt quatre.

7-Eleven
7-Eleven© DR

Au dernier pointage de 7-Eleven, les buveurs de café de l'enseigne voteraient massivement pour Obama, qui remporterait la prochaine présidentielle par 59 % des voix, contre 41 % seulement à Romney. Un avis qui compte, quand on sait que le grand spécialiste du commerce de proximité sert quotidiennement des millions de cafés. Cette opération inédite, qui consiste à faire choisir un gobelet aux couleurs du candidat, met en lumière l'incroyable tissu de points de vente que le leader mondial du commerce de proximité alimentaire a tissé. 7-Eleven compte aujourd'hui plus de magasins dans le monde que McDonald's...La chaîne est présente dans seize pays, principalement en Amérique du Nord et en Asie, notamment au Japon. 7-Eleven, qui ne compte que des franchisés, s'est développée en Suède, au Danemark, en Norvège, aux Philippines et en Australie.

 

Racines américaines

Un rayonnement qui contraste avec les racines profondément américaines de l'enseigne, née au Texas, patrie des cow-boys. En 1927, à Dallas, John Jefferson Green, employé à la Southland Ice Company, qui vend des blocs de glace, pense à commercialiser du lait, des oeufs et du pain devant l'un des entrepôts de la compagnie. L'idée : les clients peuvent profiter de leur venue pour « faire le plein ». Les produits restent frais, grâce à la glace. Les ventes tournent à plein régime, surtout le dimanche, lorsque les magasins alimentaires sont tous fermés. Un concept est né. Et il plaît au grand patron de Southland, Joe Thompson : en une année, 60 emplacements sont équipés de points de vente alimentaires. Ils sont baptisés Tote'm. En 1928, la vente d'essence vient s'ajouter aux services. Après la prohibition, le commerce de boissons alcoolisées achève de faire décoller le business.

 

Propriétaire japonais

Celui-ci prend un essor inédit dans l'après-guerre. L'enseigne décide d'ouvrir sans interruption de 7 heures à 23 heures. Et se rebaptise au passage 7-Eleven. En 1962, elle ouvrira un magasin vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Une amplitude horaire qui la caractérise aux yeux du public. Le nombre de points de vente croît rapidement dans le monde entier, mais des difficultés financières changent la donne dans les années 80. Le japonais Ito-Yokado, un important franchisé, vient à la rescousse. Le prélude à la prise de contrôle nippone, qui interviendra définitivement au début des années 90. Ito-Yokado passe entre-temps dans le giron de son compatriote Seven et I, leader mondial du commerce de proximité, discret et méconnu, à près de 16 milliards de dollars de vente par an.

7-ELEVEN EN DATES

  • 1927 Création de Tote'm
  • 1928 Franchises au Texas
  • 1946 Les magasins sont ouverts de 7 à 23 heures, d'où « 7-Eleven »
  • 1952 100e magasin au Texas
  • 1954 Premier magasin hors du Texas, en Floride
  • 1969 L'enseigne arrive au Canada, premier pas à l'étranger
  • 1971 Franchises en Europe et au Mexique
  • 1974 Arrivée au Japon
  • 1980 1 000 magasins dans le monde
  • 1991 Le franchisé Ito-Yokado vient aider la compagnie en difficulté et en prend progressivement le contrôle
  • 1995 Le 15 000e magasin est ouvert
  • 2002 10 Mrds $ de revenus annuels
  • 2005 Le groupe bascule dans le giron de Seven & I, groupe japonais détenant Ito-Yokado / Joe DePinto est nommé PDG
  • 2012 Le groupe fête son 85e anniversaire

7-ELEVEN EN CHIFFRES

  • 16 Mrds $ de ventes en 2010
  • 47 600 magasins dans 16 pays
  • 9 375 magasins en Amérique du nord
  • 220 à 280 m² de surface moyenne
  • 500 000 employés
  • 2 500 références en magasins

Source : 7-Eleven

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2250

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous