7 informations qui vont vous surpendre sur les prospectus

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

A l'occasion du congrès européen du prospectus, qui vient de s’achever à Amsterdam, l'heure est au bilan. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce bon vieux catalogue n’est pas mort ! Les Européens en raffolent, et la France est loin d'être en reste. La preuve en chiffres.

Les Français lisent 16 prospectus en moyenne par semaine, selon une étude révélée par l'Association européenne des imprimés publicitaires (ELMA).
Les Français lisent 16 prospectus en moyenne par semaine, selon une étude révélée par l'Association européenne des imprimés publicitaires (ELMA).© PHILETDOM - Fotolia

Certains le croyaient enterré à l’heure du digital, mais le prospectus semble pourtant bien résister. Puissant déclencheur d’achat, le catalogue est lu et même disséqué chaque semaine par les Européens. Voici sept informations étonnantes qui montrent l'ampleur de ce phénomène.

1. Les Néerlandais se ruent sur les prospectus

Pour 60 % des Européens, le prospectus est leur média favori (Etude réalisée en 2014 sur 22 pays en Europe auprès de 500 sondés dans chaque Etat pour l’ELMA, l’association européenne du prospectus). Mais les disparités sont fortes. Ces plus gros lecteurs sont les Néerlandais, qui sont 80 % a en faire leur support préféré. Les Autrichiens se classent deuxième (70 %) et les Français arrivent en 4ème position (70% tout de même). Ceux qui se repoussent le plus ? Les Britanniques et les Italiens.

2.Ils n’intéressent pas que les vieux

Cela fait partie des idées reçues qui collent à la peau de l’imprimé publicitaire. Mais les plus vieux ne sont pas ces plus fervents lecteurs, ce sont en effet les 35-44 ans selon cectte même source, qui sont 64 % à en faire leur media privilégié. Les plus de 55 ans sont tout de même 62 % à le citer comme chouchou.

3. Les Français en lisent 16 par semaine…

Et oui, les Français ne lui résistent pas non plus, ils en lisent d’ailleurs 16 chaque semaine, quand la moyenne se situe à 12. Ils n’égalent tout de même pas les aficionados de cette publicité : les Hollandais en dévorent 36 chaque semaine, et les Norvégiens 31.

4. …Et en distribuent plus de 20 milliards par an

L’Allemagne est de loin le plus important distributeur de ces publicités avec près de 30 milliards de prospectus glissés dans les boites aux lettres chaque année. Deuxième sur le podium, l’Hexagone est le deuxième plus gros distributeur de prospectus avec un peu plus de 20 milliards d’imprimés publicitaires remis en 2014. Deux acteurs se partagent le gros de ce marché : Mediapost (filiale du groupe La Poste) et Adrexo (qui appartient au groupe Spir communications).

5. 27 kilos distribués chaque seconde en France

Chaque seconde, en France, 27 kilos imprimés publicitaires sont distribués dans les boîtes aux lettres selon le site ConsoGlobe qui compile des tas de statistiques.

6. Où lisez-vous les prospectus ?

Ces publicités restent en général 35 jours à la maison et sont lues, en moyenne, par deux à trois personnes dans un même foyer. Mais où les prospectus sont-ils scrutés ? Dans la majorité des cas, les fans des pubs analysent leur catalogue dans la cuisine (51 %) ou dans le salon (31 %). 18 % restent dans le hall d’entrée pour s’adonner à sa lecture. 3 % l’emportent même au lit.. et 1% le conservent pour la salle de bain ou les toilettes.

7. L'arme idéale pour traquer les promotions

Pourquoi lire ces publicités ? Pour les promotions qu'elles présentent ! Plus de 90 % des sondés assurent qu’il s’agit de leur meilleur vecteur d’informations pour traquer les rabais, c’est pourquoi les pros du prospectus conseillent d’indiquer dès la première page une offre alléchante. Deuxième motif de lecture, ces imprimés permettent également de découvrir les nouveautés et de trouver des idées pour leurs futurs repas.

Julie Delvallée, à Amsterdam.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA