- 8,4 %

C'est la baisse en volume des ventes de détail des produits musicaux enregistrée au premier trimestre 2005 par rapport à la même période de 2004.

L'avis de lsa

Selon les données collectées par l'Ifop, sur la base d'un panel de 1 000 points de vente, le marché de détail a enregistré une hausse en volume de 10,4 % et une baisse en valeur de 8,4 %. Ces chiffres traduisent le fait que, si les producteurs phonographiques ont mené au cours du premier trimestre 2005 une politique de livraison en magasins plus confiante qu'en 2004, la consommation dans les magasins reste très frileuse. Même si elle se redresse légèrement, la baisse des prix ayant par ailleurs pour effet que le marché reste faible. Au total, à deux ans d'intervalle (comparaison des premiers trimestres), les ventes de gros en volume auront diminué de 8 % et les ventes de détail de 4 %. Au cours du premier trimestre 2004, le phénomène de décalage livraisons-ventes de détail avait été inverse. Les producteurs phonographiques avaient réduit drastiquement leurs mises en place (- 21 %), alors que la consommation n'avait diminué que de 13 %. La chute du marché de détail audio se répartit entre - 6,9 % pour les albums et - 24,4 % pour les singles. En volume, la part des 100 meilleures ventes de singles au sein du total des ventes de formats courts passe de 91,5 % à 95,3 %, gagnant ainsi 3,8 points de part de marché. La part de marché des GSA gagne 4,3 points (qui passe de 54,1 % à 58,4 %) au détriment de celle des GSS (de 45,9 % à 41,6 %).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1904

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous