Marchés

9. Dynamiser les exportations

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L'exportation, planche de salut pour le foie gras français ? Pas si sûr. Deux barrières freinent encore l'exportation du produit, qui concerne moins de 10% de la production française. Les barrières sanitaires draconiennes (agréments) découragent fréquemment les acteurs français devant le nombre de consignes à respecter. « Pour contourner ces barrières et pouvoir approvisionner le marché local sur place, nous avons implanté des fermes au Canada et au Japon », explique Guy de Saint Laurent, directeur commercial en charge de l'export pour Rougié (groupe Euralis). Les lobbyings anti-viande constituent la deuxième contrainte : « Le foie gras, c'est français, c'est cher, et la communication sur le gavage reste compliquée », résume Guy de Saint Laurent.

 

L'Espagne et le Japon en berne

Pour les courageux qui pourront outrepasser ces freins, le foie gras s'exporte surtout vers les pays européens, mais là encore, la tâche s'avère difficile. L'Espagne, principal client en 2011 avec 29 400 tonnes exportées, fait face à une grave crise économique. La catastrophe de Fukushima au Japon, troisième client derrière la Belgique, explique aussi la baisse des exportations françaises.

À noter, l'émergence de plusieurs pays d'Asie du Sud-Est, qui pourront constituer demain des eldorados pour ce mets haut de gamme. La région de Hongkong devient ainsi le septième client le plus important pour l'export français, avec 3,3 millions d'euros consacrés à l'achat du produit. Singapour, la Thaïlande et le marché russe caracolent aussi dans le palmarès des gros acheteurs, avec plus de 1 million d'euros consacrés au foie gras en 2011. Dernier impératif pour séduire le marché visé, il faut s'adapter à la cuisine locale : « Nous mangeons le foie gras froid et en terrine à 80%. À l'étranger, il se déguste chaud, car manger froid n'est pas habituel, et il est plus facile de transporter des escalopes surgelées », précise l'expert de l'export.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA