Marchés

A 25 ans, Acer fait sa révolution

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Après des années difficiles marquées par la domination d’Apple et de Samsung dans le secteur multimédia, Acer renoue avec le succès et le profit. A l’occasion de ses 25 ans de présence en France, la marque taïwanaise poursuit sa stratégie avec, en ligne de mire, une nouvelle cible bien précise...

Le siège d'Acer, à Taipei (Taïwan).
Le siège d'Acer, à Taipei (Taïwan).© Acer

C’est à la Tour Eiffel, à Paris, que la marque Acer a célébré ses 25 ans de présence en France, le 28 septembre 2015. L’occasion, deux ans après la restructuration de l’entreprise taïwanaise, de faire le bilan, marqué par un retour de l’entreprise dans le vert.
10 milliards de CA en 2014, un 6ème trimestre d’affilé profitable, une présence dans le top 4 mondial des PC et une croissance de 14% des parts de marché sur le dernier trimestre 2015 : ceux qui avaient enterré un peu trop tôt l’entreprise fondée par Stan Shih ont eu tort. "Nous nous sommes recentrés sur notre cœur de métier", reconnaît Massimo D’Angelo, président d'Acer France. Un retour aux fondamentaux a été opéré avec l’arrivée de Jim Wong, en janvier 2014, avec la fabrication de terminaux, bien sûr, mais aussi avec la conception de solutions et de services en interne, à des prix toujours concurrentiels.

PC de bureau, PC portable, tablettes, produits 2-en-1, smartphones, vidéoprojecteurs, moniteurs et capteurs d’activité, pour un usage professionnel ou domestique : la marque veut désormais accompagner tous les publics où qu’ils se trouvent, avec une stratégie transversale multi-écrans et une offre solide… à l’instar de son nom, qui signifie "robuste" en latin. Et si Acer dit oui à la solidité, elle dit non à l’immobilisme. La nouvelle signature #keepasking ("Restez curieux") témoigne de cette volonté de renouveau et fait écho à l’autocritique réalisée il y a deux ans. Au cœur des enjeux du marché multimédia, c’est aux jeunes que s’adresse Acer aujourd’hui.

L’éducation et le gaming, les deux marchés stratégiques d’Acer

C’est en particulier aux moins de 30 ans que la marque a décidé de s’attaquer. D’abord via le circuit B2B, sur lequel elle a réussi une très bonne implantation aux Etats-Unis avec les Chromebook désormais utilisés par de nombreux étudiants du secondaire. Grâce au secteur éducatif et aux nombreux appels d’offres remportés, cette activité est en croissance de 40% à l’international et Acer est leader mondial du marché. Une réussite en passe d’être exportée en France, où la marque taïwanaise entend se positionner via les 800 000 élèves en classe de 5e qui pourraient être équipés dans les mois qui viennent. Acer mise par ailleurs sur les Cloudbook, une gamme d’ordinateurs à faible stockage, mais à petit budget. L’appareil idéal comme premier ordinateur alors que des projets multimédias sont à l’étude dès l’école primaire.

Mais c’est sur un autre marché qu’Acer fait aujourd’hui son grand retour : le gaming. Très populaire dans ce milieu qui compte tout de même 375 millions de joueurs connectés dans le monde, la marque a entièrement renouvelé sa gamme Predator, présentée à l’IFA de Berlin en septembre 2015. "C’est un produit design, très marketé gaming, destiné à une cible jeune et exigeante qui souhaite se démarquer", poursuit Massimo D’Angelo. Disponibles dès la fin de l’année, les produits, dont une nouvelle tablette entièrement dédiée au gaming, seront accompagnés d’une campagne de communication via les réseaux sociaux et incarnés par les ambassadeurs de la marque lors de la prochaine Paris Game Week : la team Acer, qui réunit les meilleurs gamers du monde entier.

Des ambitions simples et réalistes

Les ambitions d’Acer sont à la fois simples et ambitieuses. Dans un marché de l’informatique en crise, mais qui montre des signes encourageants, Acer ne perd pas foi dans le sacro-saint PC qui représente 80% de son CA. "Les PC continueront à être renouvelés, notamment dans le secteur professionnel", poursuit Massimo D’Angelo. Et Acer l’a bien compris, l’heure est à la diversification, notamment sur le marché de devices. "Nous misons sur ce segment très prometteur, sur lequel nous sommes leader en Allemagne et numéro 2 ou 3 dans les autres pays européens". Quant au marché des convertibles, un segment en hausse de 400% par rapport à 2014, il devrait atteindre un million d’unités vendues en 2016.

Si la marque reconnaît qu’elle est loin d’être leader sur le marché des smartphones et des "wearables", elle se doit d’être présente dans le secteur afin de garantir un "continuum Window". Une gamme "agnostique", selon les termes d’Angelo D’Ambrosio : les smartphones et devices d’Acer sont proposés sous les deux écosystèmes Android et Windows, "l’idée étant de proposer des solutions à l’ensemble des clients". Car c’est une course de fond que mène désormais la marque taïwanaise : "Nos objectifs sont de répondre aux besoins de nos utilisateurs, et non de mener une course effrénée à la technologie", conclut le vice-président EMEA.

Les dates clés du groupe Acer
1976 : naissance de l’entreprise Multitech à Taïwan
1987 : Multitech devient Acer
2007 : rachat de Gateway
2008 : rachat de Packard Bell
2013 : Jim Wong devient CEO
2015 : Acer fête ses 25 ans en France
2016 : Acer fête ses 40 ans dans le monde
Les chiffres clés du groupe Acer
10,39 de milliards de dollars de CA en 2014
15 millions de produits vendus en Zone EMEA en 2014
7 000 employés dans 160 pays
100 000 points de vente
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA