A 70 ans, les sandales Méduse ont leur site e-commerce

|

A l’occasion de ses 70 ans, Méduse lance sa boutique en ligne. Reprise en 2010 par la société française Humeau-Beaupreau, la marque emblématique de sandales en plastique s’offre une seconde jeunesse, poussée par une communauté jeune et nostalgique, très active sur les réseaux sociaux.

Le site www.meduse.co, en ligne depuis le 18 janvier 2016.
Le site www.meduse.co, en ligne depuis le 18 janvier 2016.© Capture d'écran Méduse

Parce qu’il n’est jamais trop tard pour commencer, Méduse se lance en e-commerce ! La marque, dont la notoriété doit beaucoup à la sandale en plastique colorée qui orne les pieds des enfants en été, a en effet lancé son site marchand au début de l’année 2016. Un lancement qui peut paraître tardif, puisque cette année, Méduse fête ses… 70 ans. "Nous sommes avant tout fabricants de chaussures, et notre expertise est une activité B to B depuis toujours", rappelle Anne-Céline Humeau, DG de la société Humeau-Beaupréau, qui a racheté la marque. Créée en 1946 par un coutelier auvergnat, Jean Dauphant, la sandale en plastique devient rapidement le symbole des vacances d’été pour de nombreux Français, qui lui donnent le nom de "méduse". Et lorsque l’usine ferme dans les années 2000, la demande est toujours là. En 2003, Pierre Humeau, dirigeant de Humeau-Beaupreau, rachète l’outil de production des Méduses. Localisée près de Cholet, cette PME familiale souhaite redonner un nouveau souffle à la célèbre sandale de plage et dépose la marque. "Lorsque nous avons relancé Méduse en 2010, nous avons constaté que cette marque faisait à nouveau écho auprès de nos clients et des consommateurs et que nous avions de plus en plus de demandes de particuliers pour trouver les produits méduse, en particulier le modèle original de sandale", poursuit Anne-Céline Humeau. Après un an de test sur un site "vitrine", le site marchand est lancé en janvier 2016 sur un petit nombre de références, puis dès le mois d’avril avec une offre élargie, de la sandale à la botte de pluie en passant par la ballerine.

Les réseaux sociaux pour "dépoussiérer la marque"

La boutique en ligne propose à ce jour plus de 30 modèles déclinés chacun dans une multitude de couleurs, incarnant ainsi le côté ludique et original de l’ADN de la marque. "Nous ciblons principalement des  jeunes femmes âgées entre 20 et 35 ans, qui aiment la mode et la couleur, à l’image de Méduse", poursuit Anne-Céline Humeau. A l’image du produit, le site est simple et direct. "Nous avons travaillé, et nous travaillons toujours, sur un accès à l’esprit de Méduse, à la boutique et aux produits phare de la marque", rappelle la jeune femme. Doté d’un historique qui rappelle les étapes-clés et la vie de la marque, il propose également un lookbook avec les meilleures inspirations du moment. La sandale emblématique, le modèle Sun, est particulièrement mis en avant dès la page d’accueil. Le site est doté d’une écriture originale, avec deux rubriques baptisées "Journées ensoleillées" et "Journées pluvieuses", qui remplacent les traditionnels onglets "Collection été" et "Collection hiver". L’utilisateur peut rechercher une référence par couleur spécifique, pointure ou modèle.

Ce site marchand est un vrai coup de jeune pour Méduse, qui bénéficie d’une image intemporelle… mais quelque peu surranée. Afin de contrecarrer cet aspect, la marque s’est appuyée sur les réseaux sociaux. "Ils nous ont aidés à dépoussiérer la marque, qui était principalement associée à la pêche aux coquillages et aux vacances, et aussi à partager l’identité de la marque et l’image fun et colorée diffusée par nos clientes et des blogueuses", explique Anne-Céline Humeau. Pour la jeune femme, la rapidité et l’instantanéité qui caractérisent les réseaux sociaux collent parfaitement avec "l’achat Méduse", qui est aussi un achat coup de cœur. Ce lieu d’échange et d’interactions "permet aux clientes partagent avec nous leurs moments méduse et nous permettent de partager nos idées méduse", explique Anne-Céline Humeau. La marque est présente sur Facebook et sur Twitter, mais également sur les canaux favoris des jeunes femmes connectés, à l’instar de Pinterest et Instagram.

 

9h25 ! On vous souhaite une belle journée ! ???? 9.25! GOOD MORNING! ????

Une photo publiée par Meduse (@meduseoriginal) le

 

La vente en ligne complémentaire de l'offre en magasin

Depuis son ouverture le 18 janvier 2016, le site comptabilise plus de 20 000 visites et 170 000 pages vues, avec un panier moyen d’environ 40 euros. Des chiffres modestes mais encourageants : la marque n’a pas communiqué officiellement sur l’ouverture de la boutique en dehors de ses pages Facebook et Instagram. "Les clients arrivent donc spontanément pour le moment", rappelle Anne-Céline Humeau. La société, qui vend 700 000 paires de Méduse, dont 400 000 paires de la célèbre sandale de plage, sur 3,5 millions de paires chaque année, peut bénéficier de vrais leviers de croissance via l'e-commerce. Pour le moment, elle ne livre qu’en France, mais l’international va s’ouvrir progressivement dans les semaines à venir pour répondre aux attentes des fans européens, américains et japonais. L'export représente environ 20% des ventes de la marque.

La société Humeau-Beaupreau compte profiter de son expertise dans la maîtrise des réseaux de distribution (Internet, VPC, magasins de périphérie et boutiques de centre-ville…) et de son circuit logistique pour livrer rapidement ses clients, professionnels comme particuliers, en fonction de leurs besoins réels. Et pour ne pas se fermer les portes des grands noms de l’e-commerce, les produits Méduse sont également  vendus sur le site Sarenza. "Notre site doit incarner une offre que le client ne pourrait trouver dans la boutique de son quartier. Il vient en complément de nos réseaux de distribution classiques, et non en compétition", conclut la dirigeante.

>> Retrouvez la saga de la marque Méduse dans le magazine LSA n°2413.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message