À chacun sa caisse

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

CAS PRATIQUE Les enseignes brisent la monotonie des lignes de caisses en y injectant les dernières innovations, afin d’accélérer le temps de passage ou de « coller » à la typologie de clientèle. Revue d’innovations.

Dans le quartier de la Défense, à Paris, la bataille pour conquérir la clientèle pressée d’entre « midi et deux » fait rage, avec l’arrivée du premier Marks & Spencer Food. L’enseigne veut éviter de contrarier ses clients avec un temps d’attente trop long en caisse. Elle a opté pour un modèle de file d’attente unique, avant d’arriver sur un pôle de quinze caisses. Une organisation qui ressemble à celle des Daily Monop’, tandis que Monoprix tâtonne encore sur le sujet.

Il n’y a pas que pour les petits paniers que le passage en caisse évolue. En Angleterre, Asda puis Tesco ont, eux, cassé les codes traditionnels des lignes de caisses des hypermarchés, en agrémentant celles-ci d’un nouveau genre de matériel : des caisses « tunnel » ultrarapides, qui scannent automatiquement, grâce à une arche, les « gros chariots » et leurs dizaines d’articles. À l’heure de la concurrence du web, les magasins investissent à nouveau pour éviter d’alimenter le sentiment, réel ou supposé, que le passage en caisse reste une corvée chronophage.

Caisses automatiques à grande vitesse

Le nouvel hyper Tesco Extra à Lincoln, en Angleterre, teste quatre unités d’un modèle de caisse automatique à grande vitesse, conçue par NCR. Trois clients peuvent ensacher et payer simultanément leurs articles, après les avoir déposés sur un tapis, sur lequel ils sont scannés automatiquement. La solution, signée Datalogic, permettrait de scanner 60 articles à la minute. Trois employés Tesco assistent les clients sur chaque caisse selon les besoins.

Caisses automatiques en non-alimentaire

En France, la Fnac avance ses pions. Le distributeur a installé ses premières caisses en libre-service en 2013, signées Wincor Nixdorf. Un peu moins d’une dizaine de magasins sont équipés suivant le principe des hypers : quatre blocs de caisses LS, avec un vendeur en assistance. Trois magasins de plus vont bientôt en être pourvus, le potentiel se situant à une quinzaine de points de vente.

Caisses RFID pour le snacking

Testée dans l’espace snacking d’un Casino parisien, cette caisse RFID enregistre en un clin d’œil le contenu d’un panier. Les 200 références snacking du corner bio n’ont donc plus à être scannées. Objectif : désengorger les caisses traditionnelles entre « midi et deux ». Seule et grosse limite :

si le client désire un fruit non préemballé, par exemple, il est obligé de passer par une caisse.

Caisses réversibles

Auchan Aéroville, près de Roissy (Ile-de-France) a installé des unités signées Fujitsu, qui basculent d’une logique de caisse en libre-service à celle de caisse en vente assistée, suivant l’affluence. Un test grandeur nature pour l’enseigne, sur un terrain encore peu exploré en France.

File unique et caisses panier

Carrefour Auteuil (Paris XVIe) fut l’un des premiers de l’enseigne à installer les caisses self-checkout (SCO). Récemment rénové, ce petit hyper urbain est passé des SCO aux petites caisses panier en vente assistée, et à une file unique. Un modèle doublement original pour un hyper : les autres ne proposent pas (encore ?) de caisses panier, et la file unique, testée dans une dizaine de magasins, mène à des caisses traditionnelles.

Sur Magasin LSA, trouvez les fournisseurs pour votre ligne de caisses 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2332

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA