Marchés

À chaque chat sa croquette

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

DossierL'hypersegmentation des aliments secs pour chat se poursuit, avec des effets positifs sur la valorisation du secteur.

Nestor Bio
Nestor Bio© PHOTOS DR

Pour tous les goûts et tous les âges

Classique ou premium, pour les chatons ou les chats adultes, l'offre se diversifie de manière constante. On note même l'apparition de croquettes... bio.

Bonne nouvelle pour les amis des animaux et pour les fabricants : la population féline continue de croître en France. De 9,6 millions en 2003, le nombres de chats dans les foyers n'a cessé d'augmenter, pour atteindre 11 millions en 2010. Ce constat devrait continuer de soutenir les ventes d'aliments secs, les croquettes. « On peut distinguer deux segments. Le classique, qui représente 60% des ventes, et qui progresse de 3,7%. Ensuite, le " superpremium ", axé sur la santé et la nutrition, qui enregistre une croissance de 14,2% », indique Pierre Camé, directeur marketing de Mars Petcare France.

Souvent considéré comme membre de la famille, le chat est l'objet de toutes les attentions... Et les marques l'ont bien compris avec une segmentation, de plus en plus pointue, qui rencontre le succès. Chat d'intérieur, d'extérieur, stérilisé ou non, adulte, chaton... « Nous avons lancé des croquettes pour chats stérilisés à marque Whiskas et à marque Perfect Fit, ainsi qu'un Whiskas chaton, en sachet de 2 kilos, qui fonctionne bien », indique Pierre Camé. Les aliments secs gagnent du terrain, comme en témoigne le glissement du coeur de gamme vers de plus gros formats.

L'offre, toujours plus large, voit même l'émergence de croquettes labellisées AB avec Nestor bio, une marque distribuée dans les grandes surfaces spécialisées. « Pour les chiots et les chatons, les formules sont plus riches en protéines, en calcium et en phosphore pour répondre à leurs besoins spécifiques de croissance [ossature et dentition, NDLR] », précise la marque. Mais, dans un rayon GMS complexe, dépourvu d'accompagnement et de conseils (à la différence des magasins spécialisés), il va devenir difficile d'aller plus loin.

 

Peu de marques, beaucoup de diversité

Heureusement que ce marché repose sur la variété et des fréquences d'achat plutôt élevées, notamment sur l'humide (tous les quinze jours), et donc un passage fréquent dans le linéaire. Pour aller encore plus loin dans la segmentation, le site croquetteland.com comblera les plus exigeants, avec le développement de SeasonFit. Ces croquettes, différentes suivant les saisons, « s'adaptent au contexte parasitaire et infectieux » qui évolue avec le climat. Destinées aux chiens, elles devraient bientôt être disponible pour chats.

C'est à se demander quelle sera la prochaine étape dans la segmentation du marché, où le nombre de marques reste restreint au-delà de Nestlé (Friskies, Purina One), Mars Petcare (Whiskas, Perfect Fit) ou Affinity. Car les responsables du marketing ne manquent pas d'idées. En Allemagne, Nestlé a mis au point une publicité pour les croquettes Beneful, qui s'adresse aux chiens au travers de bruitages qui les attirent spécifiquement. En France, Gourmet Gold propose même un calendrier de l'Avent pour les chats.

Chiffres

  • 407,1 M€ Le chiffre d'affaires, CAM à fin juin 2011
  • + 6,9% L'évolution en valeur vs 2010
  • + 4,2 % L'évolution en volume

Source : SymphonyIRI

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA