À chaque usage sa machine

|

Les prix baissent toujours dans le sillage des notebooks. Mais le secteur renoue timidement avec la croissance, grâce aux volumes et à une offre haut de gamme qui s'étoffe avec le PC « tout en un ».

Le haut de gamme, comme le PC tout en un de HP, a séduit.
Le haut de gamme, comme le PC tout en un de HP, a séduit.

L'année 2009 s'est bien terminée pour la micro-informatique. Certes, la croissance en valeur pâlit sous l'effet de la guerre des prix : + 1,1% (contre + 18% en volume). Mais la forte segmentation du marché a permis de dégager des relais de croissance. Plutôt encourageant dans ce marché mûr, qui doit séduire des consommateurs en quête de renouvellement de matériel ou d'acquisition pour des usages complémentaires. « Plus que jamais, c'est l'usage qui conditionne le produit », résume Olivier Gillet, directeur du marketing de la division microinformatique de HP France.

 

Haut de gamme et low-cost

 

Les notebooks (écran 13 pouces)

+ 162 %, à 285 M€

Le PC de bureau tout en un

+ 16 %, à 166 M€

Le PC fixe en fournit une bonne illustration. Il s'est sous-segmenté autour de quatre produits : le PC tout en un, succès de la fin d'année (+ 16% en valeur par rapport à 2008) ; la microtour, un produit compact ; le PC ultra-outillé destiné aux gamers ; et, toujours, la tour classique. Ce modèle permet d'amortir la perte de valeurs. « Le marché se structure autour du haut de gamme, à l'image du PC tout en un, et du low-cost, comme le notebook, analyse Olivier Gillet. Cela laisse très peu de place à des produits intermédiaires. »

 

Le PC portable classique résiste bien

 

3,12 Mrds €

Le chiffre d'affaires*, + 1,1 % en valeur**, + 18 % en volume**

966 M€

Le chiffre d'affaires des imprimantes et consommables*, + 3,5 % en valeur**, + 0,4 % en volume**

Source : GfK

* Données 2009

** Évolution versus 2008

Car l'autre fait marquant reste l'incroyable montée en puissance des notebooks. Les produits au format d'écran de 10 à 13 pouces se sont arrachés. Avec un chiffre d'affaires qui grimpe à 166 millions d'euros, ils progressent de près de 16% en valeur par rapport à 2008. « C'est la conséquence directe du développement de la mobilité conjugué à la baisse des prix », analyse Laurent Donzel, directeur des panels IT chez GfK. Qui avertit : « En 2010, l'arrivée de Windows 7 sur les notebooks permettra de maintenir les prix. De plus, les coûts des composants informatiques vont remonter. »

Peut-être faut-il chercher aussi du côté des distributeurs les raisons de cet engouement pour ces miniPC portables. « Certains réseaux ont su les mettre en valeur en bâtissant des linéaires spécifiques », observe Olivier Gillet. À l'image de Surcouf, qui a créé des espaces dédiés dans certains magasins, comme celui d'Haussmann à Paris. Les cybermarchands ont aussi exploité le filon.

Dans ce contexte, le PC portable « classique » a réalisé une bonne année (+ 6% en valeur), que Laurent Donzel explique simplement : « Il est considéré comme une alternative au PC de bureau classique. » Ce dernier, qui chute de 19% en valeur par rapport à 2008, pâtit du double effet de ciseau du développement de la mobilité et des PC tout en un.


LES TENDANCES

- La baisse des prix se poursuit mais devrait se stabiliser en 2010.

- Un retour de l'innovation en fin d'année avec la poussée des PC tout en un tactiles.

- Les circuits de distribution segmentent l'offre par les usages, afin de la rendre plus lisible.

les spécialistes reculent

Parts de marché valeur (%) des circuits de distribution en 2009 et évolution (pts) versus 2008
Source : GfK

L'e-commerce continue de grimper, tandis que les hypermarchés stagnent, dans la tendance des dernières années.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° HSNA

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message