Marchés

À la déflation, s'ajoute une déferlante promotionnelle

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Ce qu’il faut retenir

  • La guerre des prix se poursuit puisque les prix (donc à références comparables) ont chuté de 1,1% en 2015.
  • Depuis trois ans, les écarts de prix ne cessent de se réduire entre les marques nationales et les MDD.
  • L’intensité promotionnelle n’a jamais été aussi forte.

Données en cumul annuel mobile arrêté au 27 décembre 2015 Source : Nielsen

 


« À la guerre des prix (- 1,1% en 2015 et, surtout, - 1,5% pour les marques nationales), qui n’est finalement qu’une guerre à la part de marché, succède clairement la guerre des promotions. Si vous décortiquez les raisons de la croissance, vous vous apercevez que, si 54% des ventes additionnelles venaient des prospectus en 2014, ce ratio est monté à 78% en 2015. Qui plus est, le budget consacré aux nouveaux instruments promotionnels (NIP), pour financer les promos justement, a encore gonflé de 8% cette année. Enfin, concernant les perspectives d’évolution des prix en 2016, nous estimons que la déflation sera encore là, peut-être aux alentours de 1%, donc un niveau de recul équivalent à 2015. »

Anne Haine, directrice commerciale chez Nielsen France

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA