A Lille, LeBonCoin se lance à la conquête des PME et TPE

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les équipes du site LeBonCoin ont entamé mardi 10 mai 2016 leur tour de France des villes à la rencontre des professionnels. Première étape, Lille, dans le Nord-Pas-de-Calais, où le leader français des petites annonces jouit d’une immense popularité et ce depuis ses débuts en France en 2006.

Antoine Jouteau, CEO France LeBonCoin, lors de la présentation de "l'atelier business" à Lille, le 12 mai 2016.
Antoine Jouteau, CEO France LeBonCoin, lors de la présentation de "l'atelier business" à Lille, le 12 mai 2016.© LeBonCoin

C’est à la Maison de la Photographie, à Lille, que LeBonCoin a commencé son Roadshow, mardi 10 mai 2016. Cet événement, qui se compose de cinq dates dans les grandes villes françaises, a pour but d'aller à la rencontre des professionnels pour échanger. "Il s’agit d’aller à la rencontre d’un territoire à qui l’on doit beaucoup, un partenaire historique du site depuis ses débuts en France en 2006", explique Antoine Jouteau, CEO France, qui a fait le déplacement. Photobooth, jeux et quiz, écrans tactiles : la digitalisation de ce premier événement via des solutions RFID, réalisée par My Check Experience, se veut à l’image de l’entreprise, conviviale et ludique.

Mais ce premier rendez-vous mise également sur l'humain. "Nous voulions que nos prescripteurs mettent des visages derrière le site et comprennent comment celui-ci est structuré", poursuit le patron de la filiale française. LeBonCoin souffrirait-il d’un manque de notoriété ? Pas vraiment. Avec 23 millions de Français qui se connectent tous les mois et une place de numéro 1 français dans le top 5 des sites les plus consultés en France, LeBonCoin apparaît comme un acteur incontournable dans le paysage web.

Le but, concurrencer Google AdWords

Ce que vise aujourd’hui le site de petites annonces, dont l’audience est composée à 90% de particuliers, ce sont… les professionnels. 500 000 entreprises utilisent aujourd’hui LeBonCoin, mais celui-ci veut aller plus loin en proposant des outils pour aider les PME et TPE à être visibles sur Internet. "Nous voulons convaincre les annonceurs locaux qu’une publicité sur Internet peut monter en puissance grâce à l’audience géolocalisée du BonCoin, avance Antoine Jouteau. Avec "100% d'acheteurs intentionnistes" selon les mots du dirigeant, qui se rendent sur le site avec une recherche précise en tête, l’apport d’une audience locale et qualifiée est "une vraie valeur ajoutée". Sur un terrain déjà largement occupé par Google, via notamment Google AdWords, l’hyperlocalisation, ADN du portail, apparaît comme un atout majeur. "LeBonCoin, c’est la vraie vie", résume Antoine Jouteau pour bien marquer sa différence avec un certain géant, aujourd’hui omniprésent, de la publicité en ligne. 

Concrètement, le site propose un outil marketing baptisé "l’atelier business", qui se présente sous la forme d’une interface qui se veut pédagogique et accessible. Elle permet aux entreprises de créer leur propre publicité. L’annonceur peut rédiger son texte, choisir la clientèle qui correspond à son offre, et la zone géographique, nationale ou locale, où sa publicité sera diffusée, "le tout en définissant lui-même ses objectifs de performance et le budget qu’il souhaite allouer", précise LeBonCoin. Un dispositif qui permet aux entreprises d’acquérir du trafic et des leads qualifiés en rendant leur site plus visible via les carrefours d’audience qu’offre LeBonCoin. "Nos solutions publicitaires vont toucher un internaute sur deux", résume le dirigeant. La société, qui se revendique 6e marque digitale de France, veut devenir l'interlocuteur des entreprises qui souhaitent digitaliser leur activité.

La publicité, nouveau relais de croissance 

Au cœur de cette stratégie, c’est la monétisation du site LeBonCoin qui est en question. Aujourd’hui, il se rémunère via deux leviers, que sont le "freemium" et les annonces professionnelles, notamment sur les secteurs de l’immobilier, de l’automobile et très prochainement, de l’emploi. La publicité est ainsi considérée comme le troisième relais de croissance pour le site qui, se voit désormais en "dynamiseur de l’économie". Mais pas seulement. LeBonCoin cultive aussi son rôle de "créateur de lien social", avec l’image conviviale et responsable qui colle désormais à cet acteur de l’économie circulaire. Et pour la renforcer encore davantage, il vient d’annoncer le rapatriement de son unité de gestion et modération de petites annonces, auparavant à Malte, avec 70 emplois à la clé. 

Le site vise 25 millions de visiteurs mensuels d’ici la fin de l’année 2016 et 15% de croissance du chiffre d’affaires. Dans les projets de l’entreprise, les particuliers ne sont pas toutefois pas oubliés. Ils pourraient avoir accès à de nouvelles applications spécifiques, comme Swipsi, qui sert de véritable laboratoire pour le développement de projets liés au mobile. L'application-mère va prochainement intégrer une messagerie instantanée qui permettra au vendeur et à l'acheteur d'échanger. Et pour garder la main sur l’innovation, LeBonCoin n’exclut pas non plus le lancement de son propre incubateur de start-up. Il va par ailleurs poursuivre son Roadshow à travers la France, avec en point d’orgue la date parisienne en septembre, qui devrait à la fois clôturer cette année d’anniversaire et qui sait, être le temps de nouvelles annonces. Car en allant de l'avant, la filiale française, aujourd'hui devant les autres filiales du groupe norvégien Schibsted en termes d'utilisateurs et de chiffres d'affaires, a un objectif. Rester numéro un en France, là même où des concurrents plus expérimentés, comme l'Américain eBay, ont échoué.

Les étapes du Roadshow 2016
12/05 : Nantes
17/05 : Bordeaux
19/05 : Marseille
26/05 : Lyon
Septembre : Paris

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA