A New York, Hublot dévoile un incroyable flagship connecté

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La marque de montres de luxe Hublot a inauguré mardi 19 avril 2016 son nouveau flagship à New York, au cœur de Manhattan. Particularité de cet espace conçu par Peter Marino : une digitalisation pointue et inédite en magasin.

La boutique Hublot est située au 743 5th Ave, New York.
La boutique Hublot est située au 743 5th Ave, New York.© Hublot

La marque de luxe Hublot a inauguré mardi 19 avril 2016 sa nouvelle boutique phare, située sur l'emblématique Cinquième Avenue, à New York. L’inauguration, qui a donné lieu à une série d'événements, s’est déroulée en présence de Ricardo Guadalupe, CEO de Hublot, et des ambassadeurs de la marque, l'ancien footballeur brésilien Pelé et le sprinter jamaïcain Usain Bolt, venus présenter la nouvelle Big Bang UNICO Usain Bolt. La marque suisse, qui fête également le dixième anniversaire du concept "All Black", a ainsi dévoilé son plus grand point de vente au détail aux Etats-Unis, avec près de 140 m². Conçu par l'architecte Peter Marino, il veut incarner l'ADN de la marque, entre luxe et innovation technologique, et connu sous la signature "l'Art de la Fusion".

Celle-ci apparaît dès la façade, éclairée par des LED et constituée de panneaux d'aluminium au fini en peinture en poudre. "Le mouvement architectural de la façade est inspiré de la notion abstraite du temps et du mécanisme perpétuel des montres", précise Peter Marino dans un communiqué. L'architecte, qui travaille avec le fabicant depuis 2010 et qui avait déjà imaginé le flagship européen de la Place Vendôme à Paris, a présenté une boutique au design contemporain et épuré avec des sols en parquet et en pierre noires, du mobilier graphite et des vitrines en verre et en acier inoxydable. "Le décor de la boutique reflète le talent de la maison à utiliser des matériaux uniques, qui jouent un rôle majeur dans les designs horlogers de la marque", explique Hublot. 

Le concept de la vitrine raptor

Les vitrines sont composées de cristaux liquides "sans ombres", qui permettent d’obtenir des animations virtuelles très réussies autour des produits. "Chaque élément apparaît ou disparaît par polarisation. La transparence est de 100%, ce qui est une première mondiale", indique la maison horlogère qui précise être la seule marque au monde à utiliser ce procédé en exposition. Une vitrine raptor fait disparaître la montre exposée lorsque l’on approche une main pour la toucher via un système de capteur. Pour la première fois, Hublot utilise la raptor en vitrine extérieure, avec un système programmé pour synchroniser une image et un mouvement sur la base d’animation vidéo. 

Un mur d'écrans, c’est-à-dire une paroi de plusieurs écrans fonctionnant ensemble, et un livre aux pages virtuelles racontent l'histoire de la marque qui se dévoile à travers la vitrine. "Le livre virtuel est un livre blanc sur lequel une image en relief est projetée", précise Hublot. Ce procédé plus connu sous le nom de mapping a été utilisé pour la première fois à cette échelle. Le contenu digital a été fait par Hublot TV et par une agence en Suisse. Ce sont les croquis de Xavier Dietlin, de chez Dietlin Artisans, qui ont servi de point de départ du contenu. La marque suisse, propriété de LVMH, indique par ailleurs que d'autres ouvertures sont prévues dans les prochains mois, notamment au Moyen-Orient. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA