A suivre à la rentrée: Jacques Ehrmann, ce qu'il va faire de Carmila

|

CARMILA Passé de Mercialys, la foncière de centres commerciaux liée au groupe Casino, à la direction générale de Carrefour il y a un an, Jacques Ehrmann présentait Carmila mi-mai. En tant que PDG de cette nouvelle structure immobilière du groupe, entièrement dédiée aux centres commerciaux. Double sujet à suivre. D’abord, son vaste programme annoncé à cinq ans, portant sur le rachat de 25 centres commerciaux logeant des hypermarchés Carrefour, l’extension d’une quarantaine de site, en plus d’une cure de rénovation de galeries chiffrée à 250 millions d’euros. L’autre question étant de savoir jusqu’à quel point les structures de Carmila et de Carrefour Property, l’autre foncière de Carrefour avant tout consacrée aux murs des hypers et supers, peuvent être rapprochées. Déjà, elles font « immeuble commun » à partir du 21 juillet à Boulogne-Billancourt.

Jacques Ehrmann, le créateur de Mercialys en 2005 (foncière liée au groupe Casino) présentait le 14 mai dernier, Carmila, la nouvelle structure immobilière de Carrefour, déjà doté de la branche Carrefour Property dédiée aux murs des hypers et supers.
Jacques Ehrmann, le créateur de Mercialys en 2005 (foncière liée au groupe Casino) présentait le 14 mai dernier, Carmila, la nouvelle structure immobilière de Carrefour, déjà doté de la branche Carrefour Property dédiée aux murs des hypers et supers.

Mi 2013, Jacques Ehrmann rejoignait, très discrètement, la Direction Générale du groupe Carrefour comme directeur exécutif du Groupe Carrefour en charge du Patrimoine, du Développement et des Nouvelles Activités. Si discrètement, que ce « transfert » du créateur de Mercialys en 2005 (la foncière de centres commerciaux cotée liée au groupe Casino) s’était su davantage par rumeurs que par communiqué officiel. Mais un an plus tard, le 14 mai 2014, l’acte de baptême de Carmila, la nouvelle structure immobilière de Carrefour était pour le coup signé avec éclat. Et présentée de même par Jacques Ehrmann, son PDG.

Vaste stratégie de création de valeur

Déjà un beau patrimoine sur les fonts baptismaux puisque Carmila se trouve d’emblée doté d’un portefeuille de 171 centres commerciaux Carrefour d’une valeur de 2,7 milliards d’euros. Additionnant les 126 sites en France, Espagne et Italie acquis auprès de Klépierre (pour une valeur de marché de 2 milliards d’euros) aux 45 sites en France apportés par Carrefour (pour une valeur de marché de 0,7 milliard d’euros). Avec une stratégie manifeste de création de valeur. Déjà un large programme de rénovation de l’ensemble du périmètre est annoncé afin de renforcer l’attractivité des sites et soutenir le potentiel de réversion (250 millions € d’investissements). Un potentiel de développement a été identifié avec 37 projets d’extension en France, en co-promotion par Carrefour Property et Carmila (générant 250 000 m² GLA). Enfin un business plan prévoit une série d’acquisitions d’autres galeries commerciales attenantes à des hypermarchés Carrefour, encore détenues par des tiers (hypothèse de 200 millions € par an sur 3 ans).
Jacques Ehrmann a même reprécisé son programme à cinq ans (voir article lié). Soit le rachat de 25 centres commerciaux logeant des hypermarchés Carrefour en Italie et en Espagne, mais surtout en France, pour un montant évalué à un milliard d’euros, en plus de l’extension d’une quarantaine de centres pour 500 millions d’euros, et la rénovation de galeries existantes pour 250 millions d’euros. De plus « Camila doit être une foncière ­commerçante, locale et multicanal » insiste-t-il.

Carrefour Property et Carmila, déjà quelques services partagés…

Voilà donc Carrefour doté de deux structures immobilières. D’un côté Carmila dédiée aux centres commerciaux au sens strict et stratégique, avec mission d’en assurer le management, la commercialisation, le «specialty leasing » (valorisation des espaces communs), le marketing et la communication. Et de l’autre Carrefour Property propriétaire des murs des hypermarchés, supermarchés et galeries marchandes attenantes aux supermarchés du groupe Carrefour en France, Espagne et Italie, soit 900 sites totalisant 4,1 millions de m² de surface de vente. Certes les deux structures ont déjà des services partagés (« property Management », «asset management », gestion locative, service juridique, comptabilité, trésorerie, etc.). Mais jusqu’à quel point pourraient-elles se rapprocher, se fondre ? Il est certes prématuré de poser la question au très discret groupe Carrefour…

… et désormais une adresse commune à Boulogne-Billancourt

En attendant, ce qui est depuis peu officiel est le rapprochement « géographique » des équipes de Carrefour Property et Carmila, puisqu’elles emménagent - ce 21 juillet - dans l’immeuble situé 58, avenue Emile Zola à Boulogne-Billancourt, en face du siège du groupe Carrefour ! « Cette nouvelle implantation sur plus de 4 000 m² répartis sur 3 niveaux concerne près de 250 collaborateurs. Elle permettra de développer la cohésion des équipes autour de la dynamisation des centres commerciaux Carrefour en accueillant l’ensemble des collaborateurs de Carrefour Property et de Carmila France, dans un cadre fonctionnel, adapté à notre stratégie et notre développement » souligne Francis Mauger, Président Directeur Général de Carrefour Property. Ce qui n’empêche pas Carrefour Property et Carmila de conserver l’ensemble de leurs directions régionales pour « assurer un management actif des sites, au plus proche des commerçants et des clients. ». Foncières à suivre...
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message