A suivre à la rentrée: Valérie Rabault, la rapporteure qui veille sur les impôts et le budget des Français

La nouvelle rapporteure de la Commission des finances bouscule la forteresse de Bercy et énerve le très stoïque ministre des Finances, Michel Sapin. Mais il faudra compter avec elle lors des prochaines lois de finances…Elle risque bien de peser de toute son influence, y compris sur fiscalité des entreprises et des ménages, et malgré la feuille de route gouvernementale.

Partager
A suivre à la rentrée: Valérie Rabault, la rapporteure qui veille sur les impôts et le budget des Français
Valérire Rabault, première femme de l'histoire nommée Rapporteure de la Commission des finances de l'Assemblée nationale.

Valérie Rabault va vite. Tout juste élue lors des dernières élections législatives de 2012 dans le Tarn et Garonne, elle s’est emparée du poste prestigieux de Rapporteure de la Commission des finances de l’Assemblée nationale, qui échoit pour la première fois à une femme. La présidence de la Commission revient toujours à l’opposition. Sous la présidence de Nicolas Sarkozy, c’était Jérôme Cahuzac. Sous celle de François Hollande, c’est le député UMP Gilles Carrez (l’auteur de la fameuse loi qui porte son nom). Le rapporteur, lui, est toujours issu de la majorité en place, le PS en l’occurrence. C’est Christian Eckert qui tenait le poste, jusqu’à sa nomination comme secrétaire d’Etat au Budget, auprès de Michel Sapin, dans le gouverment Valls. C’est à cette occasion que Valérie Rabault est apparue.

Ingénieur en génie civil, diplômée de l’Ecole des Ponts et Chaussées, elle devient conductrice de travaux, avant… d’intégrer la Société générale comme inspectrice, puis responsable de la surveillance des risques chez BNP Paribas Arbitrage. Autrement dit, elle est devenue banquière et sait tenir des comptes. Devenue députée, elle écrit deux livres sur l’économie avec Karine Berger, autre députée "frondeuse", ex-économiste d’Euler-Hermès, l’assureur crédit des entreprise, puis obtient l’une des vice-présidences de la Commission des finances. Manuel Valls a déjà repéré cette députée hyperactive. Il lui propose le secrétariat au Commerce. Elle refuse. C’est Valérie Fourneyron qui obtiendra ce ministère. Valérie Rabault préfère le poste que va quitter Christian Eckert, à un ministère où elle n’aurait que peu de poids. Et il ne lui faudra pas longtemps pour se mettre sous les feux de la rampe.

Avec cette fonction très stratégique, en effet, elle peut demander des informations au ministre des Finances, Michel Sapin, ou à Christian Eckert, pour rédiger ses rapports pour éclairer les parlementaires. Or, elle trouve les ministres un peu trop lents à répondre. Du coup, elle force la forteresse de Bercy et va chercher les informations elle-même ! Certes, cette intrusion est légale et prévue dans la loi. Mais nul ne l’avait jamais utilisée : l’étiquette veut qu’on ne bouscule pas de cette manière les ministres, encore moins le temple du secret fiscal, et pas même ces fonctionnaires du ministère des Finances qui représentent le haut du pavé de la haute fonction publique.

A la suite de quoi Valérie Rabault publie son rapport : les entreprises et les ménages auraient payé 69 milliards d’euros de prélèvements (impôts ou cotisations) en plus depuis 2011. Et les 50 milliards d'économies auraient pour effet de détruire 250 000 emplois. Le très stoïque ministre des Finances, Michel Sapin, rage. "Ce sont des calculs en chambre !". Le président de la Commission des finances, Gilles Carrez, s’amuse beaucoup. Il loue la qualité de son rapport… Et il l’est, effectivement. D’autant plus que les députés, y compris ceux rompus aux finances, pataugent souvent et ont bien du mal à se faire une idée de l’impact financier des mesures qu’ils prennent en matière de fiscalité. Valérie Rabault pourrait bien avoir les capacités d’apporter un peu plus de transparence et de pertinence.

A tel point que Manuel Valls la reçoit désormais régulièrement. Dans le pacte de responsabilité et de solidarité à 50 milliards d’euros qui constitue la feuille de route fiscale jusqu’en 2017, elle veut instaurer de nouveaux équilibres. Elle veut notamment baisser la fiscalité des petites entreprises, au détriment des grandess. Le taux global de prélèvement obligatoire actuel est en effet très inégalitaire. "Soutenir les entreprises, oui. Mais il est important d’avoir un droit de regard sur cet argent public", rappelle-t-elle. Le Conseil constitutionnel a censuré un première tentative, mais elle compte bien revenir à la charge lors de l’examen de la loi de finances pour 2015, à l’automne. Elle a créé, en juillet, un courant au sein du PS, avec Karine Berger et deux autres députés, pour se démarquer des frondeurs, trop mal armés pour peser vraiment dans le débat fiscal. Bref, elle s’affirme chaque jour un peu plus, y compris au parti socialiste. La feuille d’impôts des entreprises ou des ménages pourrait bien devoir à son influence jusqu’à la fin de la législature. En tous les cas, à 42 ans, elle apporte de la fraîcheur, de la tonicité à l’Assemblée nationale et rajeunit la moyenne d’âge de la prestigieuse Commission des finances où siègent tous les anciens ministres des Finances et du budget des années passées...

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

HAYS

Ingénieur commercial ENR H/F

HAYS - 07/02/2023 - CDI - Millau

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

ARTICLES LES PLUS LUS