Abandon d’EuropaCity : «décision incohérente » proteste le porteur Alliages & Territoires

La filiale créée entre le groupe Auchan – via sa foncière Ceetrus - et son partenaire chinois Dalian Wanda Group – prend acte de la décision gouvernementale d’abandon du projet EuropaCity. Alliages & Territoires déplore le préjudice d’emplois induit pour le Val d’Oise, la réfutation de la transition écologique pourtant accomplie sur le projet à la demande de l’Etat. Et la défiance que peut inspirer cette marche-arrière auprès des investisseurs internationaux.

Alliages & Territoires considère que la décision d’abandon du mégaprojet EuropaCity est une erreur portant préjudice à l'avenir du Val d'Oise. Arguant, notamment, que "ce projet de culture et loisirs est capable de créer à la fois une nouvelle dynamique territoriale positive et 10 000 emplois dans un territoire en attente de développement économique".
Alliages & Territoires considère que la décision d’abandon du mégaprojet EuropaCity est une erreur portant préjudice à l'avenir du Val d'Oise. Arguant, notamment, que "ce projet de culture et loisirs est capable de créer à la fois une nouvelle dynamique territoriale positive et 10 000 emplois dans un territoire en attente de développement économique".

Approchée par LSA, la société déclare ne pas vouloir faire d’autres commentaires ce vendredi. Mais Alliages & Territoires, porteur du projet EuropaCity, prenant acte de la décision du Conseil de Défense Ecologique, présidé par le président de la République, le jeudi 7 novembre 2019, sur l’abandon du projet a réagi par communiqué. « Alliages & Territoires considère que cette décision est une erreur qui porte préjudice à l'avenir du Val d'Oise, lit-on dans le document. Alors que son projet de culture et loisirs est capable de créer à la fois une nouvelle dynamique territoriale positive et 10 000 emplois dans un territoire en attente de développement économique. Décision prise en dépit d’une concertation locale exemplaire, sous l’égide de la Commission Nationale du Débat Public, depuis de nombreuses années".

Une conversion écologique dédaignée  

« Cette décision est incohérente alors que c’est l’Etat qui a demandé à Alliages & Territoires de participer et de s’engager dans l’opération d’aménagement du Triangle de Gonesse qu’il pilote depuis l’origine » appuie le communiqué. En insistant « cette décision est d'autant plus incohérente que l'Etat a fortement contribué à faire évoluer le projet vers une transition écologique vertueuse qui apporte de véritables solutions responsables pour atteindre l’artificialisation nette zéro par une compensation intégrale des espaces occupés, pour atteindre la neutralité carbone dès 2027 et la recréation de biodiversité ».

Une décision dommageable pour les investisseurs étrangers

« Cette décision est également incohérente avec la volonté du Gouvernement d’attirer des investisseurs en France, car il n'y a pas d'investissements sans confiance dans la stabilité de la position de l'Etat et dans l'application de règles communes pour tous » argumente encore Alliages & Territoires.

L’après EuropaCity dans le Val d’Oise

Sous le choc de l’annonce de l’abandon d’EuropaCity on parle peu de «l’après projet » inscrit dans une zone ci-devant urbanisable de 248 hectares ! «Au-delà de la déception que va susciter cette décision sur le territoire, Alliages &Territoires n’abandonnera pas le Val-d’Oise et continuera avec les élus, les habitants, les associations et les acteurs économiques locaux à travailler à l’avenir de ce département qui le mérite tant » concluent les porteurs.

 

Carnet des décideurs

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA