Abilio Diniz regrette l’opposition de Casino au projet de fusion CBD-Carrefour

|

Carrefour jetant l’éponge, on pouvait imaginer une politique d’apaisement entre Casino et Diniz, son partenaire brésilien. Visiblement, les différends sont tels que cela n’est plus guère envisageable. Abilio Diniz dit ainsi « regretter » l’opposition du groupe Casino à son projet de fusion entre CBD Pao de Açucar et Carrefour Brésil. Pour Abilio Diniz, en agissant ainsi, Casino a cherché à protéger « ses propres intérêts ». A l’écouter, Casino ne se serait opposé au projet que pour « protéger l’option dont il jouit, qui pourrait lui permettre de prendre le contrôle de CBD mi-2012. » En clair, si Carrefour est maintenant sorti de cette histoire où il n’avait que des coups à prendre, la bataille devrait donc continuer entre Casino et Diniz, désormais. Jusqu’en 2012, au moins.
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter